Le temps du leadership pour Roy

Nicolas Roy entame sa troisième saison.... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Nicolas Roy entame sa troisième saison.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lettre sur son chandail ou non, Nicolas Roy veut prendre la place qui lui revient dans le vestiaire des Saguenéens la saison prochaine. Avant de le faire, il participera à un premier camp professionnel dans les prochains jours, avec les Hurricanes de la Caroline.

Le choix de quatrième ronde au dernier repêchage a été convié à se rapporter aux Hurricanes le 9 septembre et prendra part à un tournoi regroupant les recrues du 11 au 15, au Michigan. Il ratera donc au minimum la première fin de semaine de la saison régulière dans la LHJMQ.

«Comme je suis déjà allé au camp de développement, je vais connaître les gars. Je veux laisser la meilleure impression possible», laisse tomber Nicolas Roy qui sait qu'une ou deux autres saisons junior majeur seront nécessaires à son développement.

«On ne sait jamais, mais à moins d'un camp extraordinaire, je ne m'attends pas à rester. Je vais être dans l'entourage de l'équipe pour les prochaines années et je veux montrer que je veux faire un jour la Ligue nationale», plaide-t-il.

Leader

À 18 ans et à sa troisième saison de l'équipe, Nicolas Roy fait maintenant partie du coeur des Saguenéens. Le natif d'Amos n'est pas le plus flamboyant, mais il entend jouer son rôle de leader. «Je suis rendu plus vieux et c'est mon rôle d'aider les plus jeunes. Quand j'étais à leur place, les vétérans m'ont appuyé. Avec le nombre de jeunes dans l'alignement, c'est important de montrer l'exemple, pointe Nicolas Roy. Je vais peut-être avoir une lettre, mais ce n'est pas ça qui va faire que je vais être un leader ou non. Je veux montrer l'exemple dans le vestiaire et sur la glace.»

Le numéro 55 est également conscient de son rôle offensif avec un club drôlement rajeuni. L'année dernière, il a augmenté sa production de quelques points, avec 50 en 68 parties. Après un lent départ, avec seulement 14 points lors des 27 premières rencontres, il a accéléré le rythme, surtout après l'arrivée de Yanick Jean à la barre de l'équipe, avec 36 points à ses 41 derniers matchs.

«L'année dernière, j'ai mis beaucoup l'attention sur mon jeu défensif et le désavantage numérique. À ma troisième saison, je veux afficher plus d'offensive que j'ai pu faire lors de mes deux premières saisons», annonce Nicolas Roy qui se montre impressionné par les nouveaux venus et le rythme sur la patinoire. «Tout le monde se donne à 100% lors des entraînements. Je vois déjà beaucoup de vitesse dans les matchs. C'est très encourageant», estime Nicolas Roy qui n'est pas d'accord avec les observateurs qui placent pratiquement tous les Saguenéens en queue de peloton au classement général de la LHJMQ.

«Je me fous de ce que le monde peut penser. On va utiliser ça comme motivation et montrer aux spécialistes qu'ils se trompent, mais je ne nous vois vraiment pas là au classement», de trancher Nicolas Roy qui va même jusqu'à s'animer au moment de donner sa réponse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer