Peu d'intérêt pour Tradition Québec

Le grand nombre de chaises libres dans la... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le grand nombre de chaises libres dans la petite salle n'a pas empêché l'abbé Daniel Couture, le supérieur de district de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX), de proposer une conférence de plus d'une heure.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

La présence du Mouvement Tradition Québec n'a pas suscité grand intérêt hier à Chicoutimi, et ce, autant chez les partisans du mouvement que chez ses opposants.

Au lendemain d'une rencontre qui a soulevé la controverse à Québec, sept personnes seulement ont assisté à la conférence sur «les erreurs du mouvement féministe et le vrai rôle de la femme dans la société canadienne-française» donnée par l'abbé Daniel Couture.

À l'extérieur du Centre de loisirs Joseph-Nio de l'arrondissement Chicoutimi où se déroulait la rencontre, seules quatre personnes se sont présentées afin de manifester leur désaccord quant aux propos véhiculés par le mouvement.

«Nous sommes ici pour démontrer qu'on s'insurge contre ce genre de discours rétrograde qui prône que le féminisme est une erreur. Au contraire, c'est un outil de révolution qui a fait ses preuves», a affirmé Christian Bélanger.

Le grand nombre de chaises libres dans la petite salle n'a pas empêché l'abbé Daniel Couture, le supérieur de district de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX), de prolonger sa conférence qui devait durer une heure de plusieurs minutes. L'abbé a notamment soutenu que le rôle de la femme est à la maison, à s'occuper des enfants et du foyer.

Les sept personnes présentent, quatre hommes et trois femmes, étaient issues de différentes tranches d'âges.

«J'étais curieuse. C'est la première fois que j'assiste à une telle rencontre. Il y a beaucoup de choses qu'on sait déjà, mais c'est intéressant», a affirmé Danielle, une catholique pratiquante.

«C'est la première fois que je viens. J'avais un intérêt et j'en ai entendu parler avec le battage médiatique. Je voulais voir de quoi il en retourne», a affirmé pour sa part un jeune homme dans la vingtaine.

Il ne s'agit pas de la première présence du Mouvement Tradition Québec à Saguenay. L'abbé Daniel Couture confirme qu'il s'est rendu trois ou quatre fois dans la région au cours de la dernière année pour des conférences du genre.

Rappelons que vendredi soir, une centaine de manifestants se sont présentés devant le bâtiment du quartier Saint-Roch de Québec où une conférence du Mouvement Tradition Québec devait se tenir. Une dizaine de skinheads étaient présents pour les accueillir. Le lieu de la rencontre a toutefois été modifié au dernier moment. «Nous avons changé d'endroit pour être plus calmes. Il y avait beaucoup trop de vacarme», a confirmé l'abbé Daniel Couture qui affirme qu'un «petit groupe de personnes» a participé à la rencontre de Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer