portée à son dernier repos

Une célébration de la vie

Cydji, la soeur de Chéryl, a déposé une... (- photo le quotidien, gimmy desbiens)

Agrandir

Cydji, la soeur de Chéryl, a déposé une colombe sur la petite doudou qui tronait sur le cercueil. Une façon d'honnorer la mémoire de la jeune femme et du bébé qu'elle portait dans son ventre.

- photo le quotidien, gimmy desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

Cheryl Bau-Tremblay, cette jeune femme enceinte assassinée à Beloeil, a été reconduite à son dernier repos, hier matin, à Saint-Félicien. Plus de 200 personnes, familles et amis, lui ont rendu un dernier hommage à la chapelle du complexe funéraire Marc Leclerc. Et le bébé que portait Cheryl Bau-Tremblay, dont le conjoint est son présumé meurtrier, a aussi été célébré par la famille. Une petite couverture et des souliers de bébé ont été déposés sur le cercueil.

«À notre magnifique Cheryl, comment dire tout ce que l'on voudrait dire... La vie nous a arraché une grande partie de nous-mêmes et rien ne pourra un jour nous soulager de ta perte. Toi et ton petit bébé, vous êtes maintenant nos deux anges et vous vivrez à jamais à nos côtés, mais d'une façon différente. Sachez que nous vous sentons près de nous chaque seconde, que nous vous aimons et que nous vous aimerons à jamais», peut-on lire sur le signet imprimé à la mémoire de Cheryl et signé par ses parents, Réjean et Nicole, ainsi que sa soeur, Cydji.

Malgré les circonstances dramatiques du décès de Cheryl, la cérémonie qui s'est tenue dans la petite chapelle a célébré la vie de la jeune femme. Le célébrant ne voulait pas teinter son discours par l'affaire qui fait les manchettes depuis l'arrestation du conjoint de la victime. «On a fait une réflexion sur la vie de Cheryl et non sur son décès. On n'était pas là pour célébrer sa mort d'aucune façon, ni juger de la manière dont elle est décédée. On est allé avec ce qu'elle était pour les gens. Et se rappeler le souvenir de son existence», décrit le célébrant, Serge Belair, agent de pastorale.

Ce dernier n'a également pu passer sous silence le fait que la jeune femme allait devenir mère dans moins de quatre mois.

«Je n'ai pas pu passer à côté. Et même dans les rites du début, on a remis une couverture de bébé et de petits pieds tricotés pour vraiment mentionner que le bébé était présent et j'en ai fait mention dans ma réflexion», précise l'agent de pastoral, qui a bien voulu répondre aux questions des journalistes à la fin de la cérémonie.

Après la tenue de la célébration privée, la famille et les proches se sont réunis à l'extérieur pour un dernier adieu. Sous les notes d'une musique douce, les parents de la jeune femme ont embrassé le cercueil avant son départ vers le crématorium. La soeur de Cheryl a quant à elle déposé une colombe sur le lit de la jeune femme.

«La colombe, c'est le signe de l'esprit sain quand on a la foi. C'est le lien avec le ciel, cette foi qui nous habite, avec l'éternel», décrit le célébrant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer