Milky Chance sur la zone portuaire

Le feu aux planches!

La formation allemande Milky Chance a mis le feu aux planches de la scène de la... (Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La formation allemande Milky Chance a mis le feu aux planches de la scène de la Zone portuaire de Chicoutimi hier soir alors que 3000 spectateurs attendaient impatiemment le chanteur Clemens Rehbein, son comparse Philipp Dausch et guitariste et harmoniciste Antonio Greger.

Il était 22 h 10 quand la formation s'est présentée sur scène pour livrer l'essentiel de leur album Sadnecessary. Les jeunes musiciens ont véritablement enflammé la foule dès les premières notes avec leur son électro et leurs pièces accrocheuses.

Le trio allemand qui sillonne le monde depuis la sortie en ligne de leur premier succès Stolen Dance a fait bonne impression pour leur première visite au Saguenay. Le jeu de lumière a ébloui la foule à plusieurs reprises donnant parfois des effets psychédéliques. Le chanteur à la voix rauque possède également un grand talent de guitariste qu'il a fait résonner sur les dalles du vieux port.

Quand la formation a enchaîné la pièce Loveland, plusieurs centaines de spectateurs ont allumé la lampe de poche de leur téléphone cellulaire pour illuminer d'amour et d'émotion les jeunes musiciens qui versent dans l'électro-pop-folk-rock qui deviennent aussi virales sur scène que sur les réseaux sociaux.

La foule était motivée et très animée de voir à Chicoutimi ces nouvelles vedettes mondiales de la scène musicale qui ont donné le spectacle de clôture du Festival d'été de Québec dimanche avant de s'envoler demain pour les villes de New York, Toronto et Chicago pour les trois prochains jours.

Même si les jeunes musiciens performent sur scène depuis moins de trois ans, ils avaient les allures d'un bon vieux groupe rock tellement ils livrent avec assurance leur musique. Avant de jouer la chanson Indigo, le chanteur Clemens Rehbein a demandé aux spectateurs d'éteindre leur téléphone cellulaire «cette pièce s'écoute dans la noirceur «in the darkness».

Le journaliste du Quotidien a dû quitter à la neuvième pièce d'un programme qui en comptait une quinzaine dont la très populaire Stolen Dance qui les a propulsés au sommet avec plus de 170 millions de vue sur YouTube.

Le trio occupe toute la scène et le guitariste et harmoniciste Antonio Greger qui s'est ajouté au duo pour la tourné livre des performances hallucinantes à l'harmonica, qui ont fait réagir la foule à chaque prestation.

Et pour une fois cette saison on ne pourra pas dire que le spectacle fut un succès malgré la pluie, car c'est sous un ciel étoilé que les 3000 admirateurs ont pu apprécier cet événement musical qui laissera sa trace dans l'univers culturel de Saguenay.

C'est le groupe Caravane qui assumait la première partie du spectacle.

rblackburn@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer