Nouvelle saison de la Fabuleuse

La magie reste aussi présente

Le nombre de personnes impressionnant qui se retrouvent... (Photo le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le nombre de personnes impressionnant qui se retrouvent sur scène en même temps, et par le fait même les nombreux costumes et la logistique entourant la mise en scène ne peuvent laisser indifférent.

Photo le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Quelque 150 comédiens et danseurs bénévoles ont donné le coup d'envoi hier soir aux 24 représentations de La Fabuleuse histoire d'un Royaume prévues cet été au Théâtre du palais municipal de La Baie. La mégaproduction entame sa 28e saison. Les années passent, mais la magie, tout comme l'équipe, est loin de s'essouffler.

Les bénévoles de La Fabuleuse histoire d'un Royaume ont offert leur première représentation de l'été devant un public composé de gens qui posaient un premier regard sur la production, et d'autres qui assistaient au spectacle pour la deuxième, la troisième fois ou même plus.

Sur chacun, la production semble avoir eu le même effet.

Lorsqu'une histoire est bien racontée, on ne peut s'en lasser. Raconter la région de façon spectaculaire, c'est ce que propose La Fabuleuse. Le tout, avec un judicieux dosage d'interactions avec la salle.

Le spectacle sait susciter les émotions. La grande vague qui passe au-dessus des spectateurs éblouit, le grand feu et le Déluge plongent dans le drame, les coups de canon provoquent les sursauts.

Le nombre de personnes impressionnant qui se retrouvent sur scène en même temps, et par le fait même les nombreux costumes et la logistique entourant la mise en scène ne peuvent laisser indifférent.

Difficile de tout voir. D'apprécier tout ce qui est offert en même temps. C'est sans doute une des raisons qui poussent plusieurs spectateurs à revenir année après année. Chaque fois, de nouvelles découvertes s'offrent au public.

Hier, à maintes reprises, on pouvait entendre des spectateurs s'exclamer à la vue des animaux ou des voitures anciennes amenées sur la scène.

Dans la salle, certains, plus âgés, ont subtilement évoqué leurs propres souvenirs à la vue de certains tableaux.

Pas de nouveau tableau cette année, mais des changements ont été apportés à la mise en scène. Le nombre de comédiens bénévoles a d'ailleurs fait un bond d'une bonne dizaine de personnes, dont plusieurs jeunes enfants, ce qui a nécessité d'apporter quelques changements aux chorégraphies.

Voilà une autre raison qui fait en sorte que La Fabuleuse peut durer. La production sait s'adapter, changer des petits détails, évoluer sans se transformer.

Mam'zelle Thérèse, Joe Maquillon, Alexis Tremblay dit Picotté et tous les autres colorés personnages sont toujours de la partie. Au grand plaisir du public qui, à sa sortie de la salle, n'avait que de bons mots pour la production. Comme quoi, pour une 28e année, le voyage à travers les époques qui permet de raconter la fabuleuse histoire du royaume du Saguenay-Lac-Saint-Jean est toujours réussi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer