Un partenariat très profitable

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des... (Photo archives PC)

Agrandir

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations (MEIE) Jacques Daoust.

Photo archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bertrand Tremblay
Le Quotidien

Jacques Daoust, le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations (MEIE), est allergique aux subventions. « Je ne veux pas être considéré comme l'imbécile du village dont le père est riche et qui donne de l'argent à tous ceux qui frappent à sa porte », avait-il prévenu dans une entrevue accordée au Soleil en septembre 2014.

Au Forum économique mondial annuel de Davos tenu en mars dernier, il avait comparé les entrepreneurs régionaux à des « rois de village », qui n'auraient « plus l'assistance du gouvernement » parce que la vraie richesse provient, croit-il, des investissements étrangers dans l'exploitation de nos richesses naturelles et de notre savoir-faire collectif. Après le tollé soulevé par sa déclaration imagée, l'ancien banquier avait nuancé ses propos en indiquant la volonté de l'État de devenir davantage partenaire que distributeur de subventions.

Le code Beaulieu

C'est justement la voie empruntée par le Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium (CQRDA) depuis que Québec en a fait, en 1993, un centre québécois de transfert et de liaison avec la mission d'attirer l'entreprise étrangère comme l'ont réussi, avec l'aide de l'État, l'Optique à Québec et le Multimédia à Montréal. Le succès de l'organisme s'est toutefois surtout manifesté dans son soutien aux activités de recherche-développement (R-D) des PME, avec la participation active de son comité scientifique et de ses agents de liaison placés aux endroits stratégiques de l'industrie québécoise de l'aluminium.

Le modèle développé par le CQRDA comprend aussi notamment des initiatives d'adaptation de la main-d'oeuvre à la technologie de pointe et de formation de spécialistes dans l'encadrement universitaire. L'organisme a non seulement diffusé largement les nouvelles connaissances, mais il est parvenu à éditer Calcul et charpentes d'aluminium, du professeur Denis Beaulieu, de l'Université Laval, premier ouvrage du genre au Canada mis à la disposition de l'enseignement universitaire et des firmes de génie conseil.

Qui dit mieux ?

Après 22 ans, le CQRDA s'avérait donc, comme le souhaite le titulaire du MEIE, un fidèle partenaire de l'État. Il avait prudemment utilisé l'argent des contribuables, au total 23 967 432 $, pour soutenir la R-D dans une multitude de PME parmi les plus performantes du Québec. La formule a généré des investissements privés de 165 872 511 $ et quelque 6000 nouveaux emplois dans tout le Québec dont plus de 2600 au pays des Bleuets. Le gouvernement y a donc largement récupéré ses billes par le biais de la taxation en plus de participer à la solution de problèmes socio-économiques.

Exemple

Dans son message au gouvernement Couillard, l'organisme considère essentiel le retour au modèle original basé sur le prêt sans intérêt et les redevances. Il a déposé au Sommet l'appui de 75 PME du Québec dont Cycles Devinci, le constructeur du BIXI, le bicyclette libre-service qui roule à Montréal, à Londres et dans plusieurs métropoles américaines, ainsi que celui de plusieurs institutions prestigieuses du pays comme le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et l'École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS).

Le gouvernement avait fort bien perçu le rôle du CQRDA dans son Plan économique de mars dernier quand il avait prévu « qu'afin d'accroître la compétitivité de la filière aluminium, la stratégie québécoise de développement permettra notamment d'appuyer la réalisation de projets d'innovation des entreprises, dont des projets de recherche industrielle encadrés par le CQRDA.»

L'idée est géniale parce qu'elle vise le meilleur résultat dans sa plus grande simplicité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer