La vedette Mini-Fée

Lysandre Brisson, qui habite à Sainte-Monique, répand beaucoup... (Photo courtoisie)

Agrandir

Lysandre Brisson, qui habite à Sainte-Monique, répand beaucoup de bonheur autour d'elle en amenant sa petite pouliche dans divers évènements.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

Mini-Fée est une jument miniature âgée de quatre ans qui vit à Sainte-Monique au Lac-Saint-Jean. Étant atteinte de nanisme, elle mesure seulement 50 centimètres de haut et pèse une cinquantaine de livres.

Ses organes internes, de la même taille qu'un cheval miniature, sont donc compressés dans son corps trop petit. Elle vit aussi avec des malformations aux pattes qui ont des répercussions sur ses sabots qui doivent être suivis de près par le maréchal ferrant.

Habituellement les chevaux miniatures vivent une trentaine d'années, mais comme Mini-Fée est naine, des complications peuvent survenir en tout temps et mettre sa vie en danger. Pour éviter ceci, elle doit être examinée régulièrement par le vétérinaire. Même si sa santé générale va bien, elle est limitée notamment au niveau de sa motricité. « On sensibilise beaucoup les gens sur les répercussions de ses anomalies », explique sa propriétaire Nancy Gaudreault qui a adopté Mini-Fée quand elle avait un an et demi. Évidemment, elle doit respecter un contrat avec l'éleveur concernant la petite bête qui devra, entre autres, ne jamais être accouplée.

Dans la famille Gaudreault-Brisson, Mini-Fée est traitée aux petits oignons. Lysandre Brisson, 13 ans, répand beaucoup de bonheur autour d'elle en amenant sa pouliche vivante dans les expositions, les garderies et les foyers pour personnes âgées. La jument adore se faire dorloter et quémande constamment l'attention des humains. Pour en savoir plus, concernant ces visites, visitez la page Facebook de « Mini-Fée et ses amis ».

Une tare génétique à éviter

Même s'ils font tourner les têtes et que bien des gens rêvent de posséder un cheval nain, on n'encourage pas la reproduction de cette tare génétique, car le taux de survie est faible. Mini-Fée est née sur un élevage de chevaux situé à Sainte-Mélanie. L'élevage venait de faire l'acquisition d'un nouvel étalon miniature qui accoupla deux juments miniatures. Quand les deux bébés se pointèrent le bout du nez, un premier poulain atteint de nanisme succomba. La deuxième pouliche, Mini-Fée, était aussi atteinte de nanisme, mais elle a survécu après beaucoup de soins. Elle a dû porter des prothèses aux pattes les premiers mois de sa vie. Soucieux de la qualité de leur élevage, l'étalon fut aussitôt castré afin d'éviter de mettre au monde d'autres bêtes ayant des tares génétiques similaires et mettant en danger la vie des rejetons. Des éleveurs opportunistes et insouciants auraient vu ce mâle reproducteur comme une mine d'or!

Presque la plus petite au monde

Thumbelina (née le 1er mai 2001) est une jument alezane naine de race miniature américaine, portant le titre de « plus petit cheval du monde » depuis le 7 juillet 2006, selon Wikipédia. Propriété de Kay et Paul Goessling, ainsi que de leur fils Michael, elle a vu le jour dans leur élevage de Goose Creek Farms à Ladue, dans le Missouri. Au moment d'entrer dans le livre des records, alors âgée de 5 ans, elle mesure 44,5 cm de haut pour 26 kg, soit la taille et le poids d'un chien moyen, ce qui lui permet de recevoir officiellement son titre dans le livre Guinness des records, en automne 2006.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer