• Le Quotidien 
  • > Trois défenseurs gauchers pour les Sags 

Trois défenseurs gauchers pour les Sags

Les Saguenéens ont choisi Jérémy Groleau avec leur... (Photo La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Les Saguenéens ont choisi Jérémy Groleau avec leur deuxième choix de première ronde.

Photo La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Saguenéens ont concentré leurs efforts sur la défensive lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui se déroulait hier à Sherbrooke.

Les Chicoutimiens ont réclamé trois des cinq premiers arrières, dont deux anglophones qui ont assuré qu'ils seront présents au camp d'entraînement en août.

Parlant coup sur coup au 16e et 17e rang, le directeur général Yanick Jean a opté pour deux défenseurs format géant avec Alexander Krief-Flemming, des Lions du Lac-Saint-Louis, et Jérémy Groleau, des Commandeurs de Lévis. Plus tôt dans la matinée, le DG des Sags avait transigé avec l'Armada son 12e choix pour reculer de quatre rangs et mettre en banque un autre choix de 2e ronde, le 34. Puis, avant la fin de la première ronde, Jean a fait son coup d'éclat, offrant aux Cataractes de Shawinigan le 22e, le 36e et un choix de 7e ronde en retour du dernier choix de la première ronde, le 19e, et un autre de 3e ronde. Il en a profité pour compléter un trio d'arrières avec Keenan MacIsaac d'Halifax, qui était classé 22e par la centrale de recrutement.

Yanick Jean cherchait des défenseurs mobiles et mentionnait à l'issue de la journée que MacIsaac avait le potentiel d'être un quart-arrière. «Une équipe de hockey, ça se bâtit par en arrière. Un gardien de but, on en a un bon. Maintenant, on n'avait pas beaucoup de défenseurs qui revenaient. C'est une position où l'équipe était mince. Il fallait absolument refaire le champ-arrière », d'indiquer le directeur général.

«On avait deux philosophies possibles. Soit on en prenait un chaque année et ou on donnait un coup pour travailler avec eux. Maintenant, il va falloir leur trouver du temps de glace et les mettre dans des situations pour qu'ils s'épanouissent », de poursuivre Yanick Jean qui confirmait pratiquement leur place dans l'alignement sur le plancher du repêchage.

«C'est sûr que les trois vont jouer chez nous. Il n'y en a aucun qui va retourner midget AAA», confiait avec enthousiasme Yanick Jean qui estimait avoir sélectionné le joueur avec le meilleur tir en deuxième ronde avec David Noël, du Séminaire Saint-François.

Joueurs heureux

Les trois choix de première ronde n'avaient pas de difficulté à sourire après leur sélection par les Saguenéens. Ils étaient tous les trois bien au courant des places disponibles dans l'alignement. «J'ai rencontré les dirigeants de l'équipe vendredi et j'avais un bon ''feeling''. Je suis très heureux de me retrouver avec les Sags , a raconté Keenan MacIsaac, le plus petit du trio. Tout peut se produire dans un repêchage. Je suis chanceux, ça bien tourné pour moi.»

«Je voulais me retrouver à Chicoutimi, a pour sa part assuré Alexander Krief-Flemming. Avec les informations que j'avais de mon agent, je savais que c'était une forte probabilité et je me disais que c'est probablement là que je m'en allais.

«Je suis heureux parce que je devrais avoir ma part de temps de jeu, ce qui n'aurait pas été le cas avec une équipe à maturité où j'aurais peut-être été laissé de côté à l'occasion. Ce sera très bon pour la visibilité.»

Bourcier s'amène

Yanick Jean avait un dernier tour dans sa manche en quatrième ronde quand il a fait l'acquisition du rapide et petit attaquant de 19 ans Jonathan Bourcier des Olympiques de Gatineau contre un choix de 4e ronde. Ce dernier a récolté 30 points la saison dernière. La transaction se tramait depuis quelques jours et permet aux Sags d'ajouter un peu de profondeur. «C'est un joueur qui se doit d'évoluer dans un top 6 », a laissé entendre le DG qui a également confirmé la transaction de Carl Tremblay à Val-d'Or en compagnie d'un choix de 4e ronde contre des choix de 2e et 5e ronde. Dans l'ensemble, il mentionnait que la journée s'était déroulait comme il le prévoyait.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer