• Le Quotidien 
  • > Bagarre violente entre deux amis au Benjy 

Bagarre violente entre deux amis au Benjy

Le suspect, âgé de 32 ans et ami... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le suspect, âgé de 32 ans et ami de la victime, s'est livré lui-même aux policiers et comparaîtra au téléphone ce matin.

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
DOMINIQUE GOBEIL
Le Quotidien

Une sortie entre amis s'est mal terminée, hier, pour deux hommes de 32 ans au bar Le Benjy situé sur le boulevard Saguenay. L'un a été transféré à l'hôpital de Chicoutimi, où l'on craint toujours pour sa vie, après avoir été violemment battu par son camarade, qui s'est par la suite livré aux policiers.

Les deux hommes, qui avaient déjà beaucoup bu, discutaient au bar quand une dispute a éclaté pour une raison inconnue, un peu avant 20h. Le suspect s'est ensuite jeté sur son ami, qui est un habitué de la place. Les autres clients sont restés stupéfaits durant un moment avant d'intervenir.

«Quand on a réalisé que ça n'avait pas de bon sens, on les a séparés. Le gars a frappé la tête de son ami plusieurs fois par terre, raconte le témoin Denis Dufour, encore sous le coup de l'émotion. Je suis allé écouter son coeur, je n'entendais rien, il ne respirait plus. J'ai demandé à quelqu'un de lui faire la respiration artificielle pendant que je le pompais.»

À son arrivée, l'ambulancier Daniel Gagnon a constaté que l'individu, inconscient sur le sol, avait un pouls respirant, des blessures au visage et un traumatisme majeur à la tête. «Ce sont les examens médicaux qui permettront de savoir s'il gardera des séquelles», rapporte le superviseur.

D'autres personnes présentes ont tenté de retenir l'agresseur, qui s'est enfui. La conjointe de la victime, appelée sur les lieux, semblait savoir son identité, mais ne pas vouloir la dévoiler aux policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS). Elle a déclaré préférer qu'il se livre lui-même.

Le suspect s'est finalement rendu et s'est fait passer les menottes. Il a été conduit au quartier général de la SPS et comparaîtra par voie téléphonique ce matin. Il devrait aussi se présenter devant un juge demain.

Alors que les agents fermaient l'accès au bar puisqu'il s'agit d'une scène de crime, les musiciens qui devaient se produire durant la soirée se sont heurtés à une porte barrée. Les enquêteurs des crimes majeurs étaient encore sur place au moment d'écrire ces lignes, vers 22h30, pour effectuer des prélèvements notamment.

Plusieurs clients ont commencé à arriver pour le spectacle et le gérant semblait mécontent de l'attente engendrée, mais n'a pas désiré prononcer de commentaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer