Critérium du Grand Prix cycliste

Naud et Boivin sur le podium

Les hommes d'Optum Kelly Benefit ont trimé dur... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Les hommes d'Optum Kelly Benefit ont trimé dur tout au long des 35 tours du critérium pour permettre à leurs sprinteurs, Pierrick Naud (au centre) de remporter l'étape, et Guillaume Boivin (à droite), de conclure au 3e rang. Jason Lowndes (Garneau Québecor) s'est faufilé au 2e rang.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les troupes d'Optum Kelly Benefit ont montré les dents hier, dans le bras de fer engagé contre la formation Silber Pro. L'Amossois Pierrick Naud a profité de l'excellent travail de ses coéquipiers pour enlever les honneurs, tandis que son coéquipier Guillaume Boivin a franchi la ligne en troisième position, dans le cadre du critérium du Grand Prix cycliste de Saguenay.

Du même coup, Naud a fait un bond de six places au classement général pour se retrouver au 4e rang au classement général, grâce aux dix secondes de bonification en temps de sa victoire et aux trois autres obtenues pour avoir gagné le 2e sprint de l'épreuve de 74,2 km courue au centre-ville de Chicoutimi. Avec ces précieuses secondes retranchées, il n'est plus qu'à 15 secondes du maillot jaune, Matteo Dal-Cin de Silber Pro, et à trois secondes de Ryan Roth (Silber Pro), détenteur du 2e rang. Quant au Jonquiérois Guillaume Boivin, il a retranché quatre secondes à son temps cumulatif, passant de 21 à 17 secondes d'écart avec le meneur, mais le jeune Australien Jason Lowndes (Garneau Québecor) qui a ravi la 2e position, l'a devancé au 5e rang pour le reléguer en 6e position au général.

Victoire d'équipe

Vice-champion de la première édition du GP de Saguenay, Pierrick Naud a savouré cette victoire d'étape, tout en rendant hommage à ses coéquipiers pour le travail accompli. «On savait que nos cartes allaient se jouer à la fin et on a essayé d'économiser nos énergies le plus possible. Avec les membres de notre équipe et de bons sprinteurs comme moi et Guillaume, on savait que si on s'organisait, on serait en mesure de bien performer au final. La course s'est bien jouée en notre faveur. J'ai réussi à ramasser des bonifications en temps au sprint intermédiaire et à la fin, on a fait une approche parfaite pour lancer le sprint. L'équipe a fait un travail parfait et Guillaume m'a bien lancé au sprint. Tout était bien synchronisé. Je ne pouvais demander mieux», a commenté le vainqueur du jour.

Pour sa part, Guillaume Boivin affichait la satisfaction de la mission accomplie. Même qu'il a eu l'air de s'amuser durant ces 35 tours, au cours d'un va-et-vient à l'avant et à l'arrière du peloton. «C'est le genre de parcours où la place la plus facile est à l'arrière. Avec la descente, c'est super facile de remonter à l'avant. Alors, lorsque je sentais que c'était dangereux ou que je voulais mettre de la pression, je m'en allais à l'avant», a expliqué celui qui a enfin pu faire enlever les points de suture de la profonde entaille qu'il a subie au Tour de Californie à la mi-mai.

«Le plan était de mettre de la pression sur les gars de Silber et de garder Pierrick pour le sprint. Comme je commence à avoir de meilleures jambes de jour en jour, j'ai essayé de mettre de la pression sur eux, mais ils ont vraiment une belle profondeur dans l'équipe et il y avait toujours un gars pour me marquer. Mais c'était le fun de se faire plaisir. Pierrick a fait un beau sprint et on a fini 1er et 3e. On a super bien travaillé en équipe et c'était vraiment le fun», a conclu la fierté régionale.

Se faufilant entre Naud et Boivin, le jeune Australien Jason Lowndes (Garneau Québecor) est venu bousculer le classement général avec les bonifications allouées pour sa 2e position au 2e sprint et sa 2e place au fil d'arrivée. Grâce à sa performance, il s'est emparé de deux maillots détenus par Silber Pro, soit le maillot vert du meilleur sprinteur de Ryan Roth et le blanc du meilleur jeune de moins de 23 ans de Benjamin Perry. En prime, Lowndes n'est plus qu'à 16 secondes du meneur. Comme il ne peut porter deux maillots, il arborera le vert aujourd'hui et laissera le blanc à Perry.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer