• Le Quotidien 
  • > Beaulieu au CNE: de drôles de machines 

Beaulieu au CNE: de drôles de machines

Gilles Beaulieu, qu'on voit devant l'une de ses... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Gilles Beaulieu, qu'on voit devant l'une de ses créations, une machine produisant des volumes virtuels animés, a travaillé pendant cinq ans sur l'exposition Vision libre.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Faits de bois et de métal, le plus souvent, les objets conçus par le Saguenéen Gilles Beaulieu font penser à des sculptures. Il faut s'en approcher pour percevoir leur vraie nature, qui consiste à reproduire des expériences illustrant le principe de la stéréoscopie.

En gros, il s'agit d'un concept grâce auquel on crée un effet de profondeur en jumelant plusieurs images. Pour comprendre l'idée, il suffit de manipuler le mécanisme placé à l'entrée de la salle du Centre national d'exposition de Jonquière où est présentée l'exposition Vision libre, jusqu'au 14 juin.

«C'est un thaumatrope, un objet inventé au début du 19e siècle pour illustrer le phénomène de la persistance rétinienne», décrit Gilles Beaulieu. Il suffit de faire tourner une rondelle dont chaque face comporte un dessin - d'un côté un oiseau, de l'autre une cage - pour saisir de quoi il en retourne. À un moment donné, les deux images se superposent.

D'autres objets permettent de remonter le cours du temps, dont une reproduction du stéréoscope de Brewster. Là encore, deux images juxtaposées, qu'on examine à travers une loupe, génèrent un effet 3-D qui rappellera des souvenirs à ceux qui ont déjà possédé une visionneuse View-Master.

«Le gars est devenu riche avec ça. En 1835, c'était l'équivalent de la télévision chez les riches. On faisait de la stéréoscopie de salon», raconte Gilles Beaulieu, qui a travaillé pendant cinq ans sur Vision libre, une exposition réunissant 25 pièces de son cru.

Canaliser la lumière

Bien qu'ils soient alignés au fond de la salle, trois objets plus hauts que les autres attirent le regard. Ils ne s'inscrivent pas dans le sillon historique que creusent les oeuvres mentionnées plus haut. Cette fois, on sent la patte de l'artiste derrière les principes scientifiques qu'il cherche à illustrer.

La chose la plus impressionnante parmi cet ensemble aussi joli qu'intrigant est une machine produisant des volumes virtuels animés. Le nom est ésotérique, mais il ne faut pas se laisser intimider. Une fois le mécanisme enclenché, le sens du merveilleux prend le dessus.

Un plateau placé à un angle de 45 degrés, sur une surface ronde qui fait office de table tournante, reçoit une image diffusée par un projecteur numérique. On voit juste un point et à un moment donné quatre tiges se matérialisent, des sortes de chandelles multicolores. Suivent un feu d'artifice, ainsi que des cubes dont le look évolue sans cesse.

«J'ai complété ce projet ici. C'est l'objet le plus complexe», affirme Gilles Beaulieu. Il ajoute que son désir, dans le contexte de l'exposition, consistait à montrer comment on génère des effets 3-D en utilisant la lumière. C'est ce que font ses drôles de machines, de même que ses oeuvres accrochées sur les murs (il en est question dans un autre article).

Pédagogue dans l'âme, l'artiste a animé plusieurs visites dans les dernières semaines. Elles lui ont permis de mesurer l'intérêt que suscite Vision libre, tant chez les enfants que les adultes. Les plus jeunes, entre autres, aiment manipuler les appareils. Ils sont sensibles à la dimension ludique de l'exposition.

«J'ai reçu neuf groupes et les enfants étaient fascinés par les mécanismes. Ils couraient. Ils posaient plein de questions et m'ont fait vivre l'expérience la plus forte, la plus particulière, de ma carrière. C'était à la fois plaisant et épuisant», rapporte Gilles Beaulieu en souriant.

Voir la version complète dans l'édition papier ou numérique du Progrès-Dimanche

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer