• Le Quotidien 
  • > Base de Goose Bay: premier exercice important 

Base de Goose Bay: premier exercice important

Le colonel Érick Simoneau, commandant de la 2e... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le colonel Érick Simoneau, commandant de la 2e Escadre expéditionnaire, explique que l'exercice Phoenix Warrior permettra aux militaires de mettre en pratique leur plan de contingence en situation opérationnelle.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Jusqu'au 12 juin, la 2e Escadre expéditionnaire des forces aériennes, dont la majorité du personnel oeuvre à partir de la base de Bagotville, sera soumise à la réalité opérationnelle en zone hostile dans le cadre de l'exercice d'entraînement Phoenix Warrior.

La mission d'entraînement a lieu à Goose Bay, au Labrador, et a pour but de mettre à l'épreuve le plan de contingence de l'Escadre spécialisée dans les déploiements rapides et autonomes, en réponse à des situations pouvant survenir partout au Canada et dans le monde.

Phoenix Warrior est l'exercice printanier de la 2e Escadre. Il s'agit d'un important déploiement sur lequel le commandant, le colonel Érick Simoneau, et son équipe planchent depuis environ six mois, dans le plus grand secret. Tous les membres du secteur «opérations» de l'Escadre savaient qu'un exercice était à l'horaire en juin et qu'il impliquerait Goose Bay. Toutefois, nul ne se doutait de l'ampleur et du scénario central de la mission, dont l'objectif principal est de simuler le sauvetage de ressortissants canadiens pris dans un environnement complètement isolé du reste du monde.

Au total, 171 militaires participent à Phoenix Warrior, qui implique également du personnel de Cold Lake et de Trenton. Une base opérationnelle principale sera établie à Goose Bay dans le but d'assurer la logistique de l'exercice. Celui-ci se déroulera dans une zone située à une centaine de kilomètres au sud de la petite localité du Labrador, un endroit reclus en forêt où il est impossible de se rendre par voie terrestre. Une quarantaine de membres de la 2e Escadre y seront parachutés. Ils érigeront un campement et mettront en pratique ce pour quoi ils s'exercent chaque jour depuis la formation de la 2e Escadre il y a deux ans.

«La base de Goose Bay est semi-fermée. Il ne reste plus qu'une cinquantaine de membres du personnel aujourd'hui. Pendant l'exercice, nous allons donc tripler la population de la base. Le premier défi sera de la rendre à nouveau opérationnelle et de tout remettre le système informatique en place», explique le colonel Simoneau, qui se joindra aux membres de son escadre pendant la deuxième semaine de l'exercice dans le but de coordonner le tout et de s'assurer du bon moral des troupes. L'opération sera non seulement tributaire d'une météo imprévisible, les militaires seront confrontés à la présence d'éléments perturbateurs, comme des ours noirs pouvant se manifester à n'importe quel moment. Le colonel Simoneau précise que tout le monde devra rester à l'affût et que la vigilance sera de mise.

«Les gens sont vraiment fébriles. Quand ils se retrouvent sur le terrain, ils font vraiment ce qu'ils aiment. Cette simulation sera très motivante», pointe-t-il.

Phoenix Warrior représente une première. La 2e Escadre expéditionnaire a certes participé à quatre missions à l'étranger depuis sa formation (aux Philippines, en Roumanie, au Koweït et au Népal), mais elle n'a jamais mis en branle un exercice d'aussi grande envergure lui permettant de valider ses compétences et d'atteindre ses propres objectifs dans le cadre d'une situation qui correspond à la réalité. Érick Simoneau n'en est pas peu fier et croit que la mission de deux semaines sera scrutée à la loupe par les autorités de la Force aérienne, lesquelles pourront témoigner de tout le professionnalisme et du savoir-faire de la 2e Escadre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer