Grand Prix cycliste de Saguenay

Langlois fait flèche de tout bois

Le Rimouskois Bruno Langlois (Québecor Garneau) a pleinement... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le Rimouskois Bruno Langlois (Québecor Garneau) a pleinement savouré sa victoire d'étape, hier, à l'issue du parcours éprouvant de 156 kilomètres dans le secteur Kénogami.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après la balade en peloton ronronnant jeudi, les équipes qui s'étaient fait surprendre par l'échappée gagnante du départ à La Baie ont décidé de prendre les choses en mains, hier, en lançant rapidement une attaque dès le début de la 2e étape du Grand Prix cycliste de Saguenay. Un parcours éprouvant de 156 km couru dans Kénogami qui consistait notamment à gravir à 13 reprises la côte des Meules. C'est finalement le Rimouskois Bruno Langlois (Garneau-Québecor) qui a enlevé les grands honneurs avec panache en 3h50mn30, lui qui a tenu la cadence de l'échappée sans coup férir jusqu'à la fin.

Les attaques ont fusé dès le début, mais c'est à l'amorce du 4e tour que l'échappée du vainqueur a réellement pris forme. À l'inverse de la veille, les équipes favorites, Silber Pro Cycling, Optum p/b Kelley Benefit Stratégies et Budget Forklifts se sont surveillées étroitement à l'arrière, peu inquiétées par le groupe de fuyards puisqu'aucun d'eux ne menaçait le classement. En effet, tous les membres de l'échappée avaient un écart de plus de 14 minutes sur le maillot jaune, Matteo Dal-Cin (Silber Pro). Le peloton de meneurs leur a donc laissé du leste, avant d'ouvrir la machine au 9e tour pour réduire leur avance de 5mn45 à 1mn15 au dernier tour.

Langlois, 36 ans, qui avait tenté de se détacher de l'échappée à quelques reprises, a opté pour la patience. Arrivé pied de la côte des Meules au dernier tour, le vétéran a senti qu'il avait les jambes pour filer vers la victoire. Après la course, il savourait cette victoire d'étape, sa première au Saguenay. L'an dernier, il avait conclu le GP au 13e rang au classement général. «Je suis content. C'est une étape que je visais. (Jeudi), j'avais aussi l'intention de bien faire au général, mais comme j'ai raté l'échappée, j'étais loin au classement et (les meneurs) n'ont pas vraiment chassé. (...) Pour moi, une victoire d'étape vaut plus qu'un classement au général.»

Langlois a salué le travail de son coéquipier dans l'échappée, Anton Varabei. «Il a roulé fort et s'est un peu sacrifié pour moi. Avec les attaques que j'avais faites et avec mon expérience, je savais que j'étais le plus fort. Arrivé au pied de la dernière bosse, il ne me restait qu'à monter le plus fort possible et à creuser l'écart, et ça a marché. Au dernier 200 m, je me suis relevé et j'ai savouré la victoire», a relaté ce féru de tir à l'arc, en avouant qu'il a dû puiser dans sa force mentale dans le dernier droit pour faire fi des douleurs aux jambes. Stephen Keeping (Transport Lacombe/Devinci) est venu coiffer Matthieu Jeannes (Vélo Sélect) à l'arrivée pour lui ravir le 2e rang.

En plus de sa victoire, Bruno Langlois s'est même permis de remporter les trois passages du Grand Prix de la montagne pour égaler le pointage du détenteur du maillot à pois, Brendan Canty (Budget Forklifts). C'est toutefois ce dernier qui a conservé le maillot du meilleur grimpeur parce qu'il détient un meilleur classement.

Le classement général a peu changé. Silber Pro a conservé ses trois maillots, le jaune de Dal-Cin, le vert de Ryan Roth, et le blanc de Benjamin Perry. Hier, Dal-Cin a conclu dans le peloton au 15e rang, avec un écart de 2mn06 sur Langlois, suivi de Perry, 16e, et d'Alex Cataford, 18e (même temps). Dal-Cin a souligné l'excellent travail de son équipe pour s'assurer de conserver le maillot jaune.

Quant au critérium de ce soir, il estime pouvoir se débrouiller. «J'espère être capable de garder le maillot jaune. Sinon, on a de très bons coureurs dans notre équipe. Peut-être que le maillot passera à un autre, mais ce qui importe, c'est de conserver le maillot jaune dans l'équipe. Ça ne fait pas de différence qui le porte. On va travailler ensemble», a conclu le longiligne athlète.

Dans le peloton

Deux coureurs ont été blessés dans une chute survenue sur la rue du Roi-Georges. Marc-Antoine Soucy(Garneau- Québecor)et Anthony Barrette

(Santé universelle/Marin Bikes ont été transportés en ambulance. On espère que leurs blessures ne sont pas trop graves...

Deux autres coureurs n'ont pas terminé l'étape, soit Bjorn Selander (Optum) et Samuel O'Keefe (CCB Racing). La médaille de la persévérance va à Ugo Lapierre (Vélo-Sélect) qui a été impliqué dans la chute. Il a remonté sur son vélo pour rouler 48 kilomètres en solitaire...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer