• Le Quotidien 
  • > Desserte ferroviaire: prêt pour les investissements 

Desserte ferroviaire: prêt pour les investissements

Les députés Serge Simard et Denis Lebel, de... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les députés Serge Simard et Denis Lebel, de même que le maire Jean Tremblay, ont inauguré le nouveau segment qui reliera le port aux réseaux ferroviaires de Roberval-Saguenay et du CN.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Avec sa nouvelle desserte ferroviaire de 12,5 km aménagée au coût de 37 M$ qui le relie au réseau nord-américain, le port en eau profonde de Grande-Anse est fin prêt pour recevoir les investissements supplémentaires nécessaires pour expédier les tonnages de minerai provenant des minières du Nord québécois.

Hier, le ministre fédéral Denis Lebel, le député provincial de Dubuc, Serge Simard, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ainsi que le vice-président de Port Saguenay, Richard Létourneau, ont planté symboliquement les derniers clous de la voie ferrée afin d'inaugurer le nouveau segment qui reliera le port aux réseaux ferroviaires de Roberval-Saguenay et du CN.

Lors de son allocution, le ministre Lebel a rappelé qu'il était important que la région se donne des priorités pour assurer son développement économique et que la liaison ferroviaire avec Port Saguenay est extrêmement importante. L'argument a été repris également par M. Simard qui a rappelé que Port Saguenay était le seul port d'importance au Canada à ne pas être équipé d'une desserte ferroviaire. Il a ajouté que très bientôt son collègue ministre délégué aux Transports, Jean D'Amour, annoncera la stratégie maritime du Québec dans laquelle s'inscrira Grande-Anse.

Le maire Tremblay a mentionné que le projet de desserte s'inscrit dans la volonté de la ville de développer davantage ses voies de communication avec l'aménagement de la route 175, les améliorations à l'aéroport de Bagotville dans le cadre du futur plan Nord, mais aussi avec le projet de GNL Québec pour la construction d'une usine de liquéfaction du gaz naturel de 7,5 G$. M. Tremblay a profité de l'occasion pour souligner le travail accompli par son ex-chef de cabinet, président de Promotion Saguenay et de Port Saguenay, Ghislain Harvey, actuellement en convalescence.

Bien que la desserte soit aménagée, de nouveaux investissements seront nécessaires pour transporter le minerai de fer acheminé par Black Rock Métal, de Chibougamau. Actuellement, la desserte s'arrête sur un vaste terrain d'entreposage sur le plateau surplombant Grande-Anse. Une somme de 100 M$ sera nécessaire pour y installer un système de basculement de wagons et un convoyeur acheminant le minerai jusqu'au quai. Ces infrastructures supplémentaires tout comme une conduite de gaz devront être financées par le secteur privé en fonction de ses besoins.

Interrogé afin de savoir si le fédéral disposait de sommes supplémentaires pour ces aménagements, M. Lebel a rappelé qu'il existe toujours le Fonds d'infrastructures national pour les ports de mer qui a permis au port de Montréal de bénéficier d'une aide de 44 M$ tandis que celui de Sept-Îles a obtenu 55 M$. Dans son mémoire déposé par Promotion Saguenay, l'organisme demande à Québec un support financier pour assurer la fluidité du transport ferroviaire à Saguenay et dans la région.

Le projet de desserte de Grande-Anse a reçu une aide de 15 M$ du fédéral et 10 M$ du provincial, le reste de la facture a été payé par Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer