Deux revers pour les Voyageurs

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Robert Fatal, estime que ses... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Robert Fatal, estime que ses protégés ont acquis beaucoup d'expérience malgré les deux revers.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Malgré une production offensive de 17 points et deux remontées spectaculaires, les Voyageurs de Saguenay (4-4) ont été balayés hier par les Cardinals de Lasalle (7-3) par des pointages de 9-8 et 10-9.

Pas du tout dérangé par l'issue des deux rencontres, l'entraîneur-chef de la formation de la Ligue de baseball élite du Québec, Robert Fatal, estimait que ses protégés avaient acquis beaucoup d'expérience malgré les deux revers. Son évaluation de la force de son club est à la hausse après ces deux duels face à une équipe qui aspire aux grands honneurs après avoir perdu en finale l'an dernier.

«C'est ce que j'ai dit à mes joueurs après les deux matchs. Normalement après un balayage, j'aurais vraiment été fâché. Là, je suis content. Les gars ont tellement montré de belles affaires», a noté le grand manitou des Voyageurs.

«Lasalle, c'est l'équipe favorite pour aller au titre. Ils ont dit qu'ils allaient tout donner pour gagner. Avant d'arriver ici, je croyais qu'on était beaucoup plus loin d'une équipe comme ça. Je suis content de ce qu'on a montré», a-t-il repris, soulignant le travail de ses jeunes lanceurs, dont Jean-Michel Tremblay qui a été parfait deux fois en relève.

«Les points qu'on a faits, écoute. On a sorti leurs deux meilleurs lanceurs, des as. On a vraiment été dominants au bâton et contre la relève. Ça aurait pris une petite virgule pour qu'on balaye ou qu'on divise», d'exprimer Robert Fatal qui devait se passer des services de Frédéric Girard qui assistait au mariage de sa soeur. Au nom de l'organisation, Fatal a tenu à leur souhaiter beaucoup de bonheur.

Résumé de la journée

Dans le premier affrontement, les régionaux ont subi la défaite même s'ils ont cogné 13 coups sûrs contre huit pour les locaux. Les Jonquiérois ont transformé un déficit en priorité pour finalement se faire jouer le même tour. Ils tiraient de l'arrière 5-1 après les trois premières manches et après avoir marqué deux fois quatrième manche pour se rapprocher à un seul point, ils ont explosé en cinquième manche pour prendre les devants 7-5. La relève a toutefois flanché en fin de sixième quand Philippe Saad n'a pas été capable d'enregistrer un seul retrait pour quitter après avoir concédé quatre points et les buts remplis. Jean-Michel Tremblay a réussi à grandement limiter les dégâts pour conclure la sixième, mais le mal était fait. Les Voyageurs ont bien failli revenir une deuxième fois à leur dernier tour au bâton, mais le match a pris fin avec le point égalisateur au deuxième but quand Jean-Philippe Chagnon a été retiré sur trois prises.

En soirée, le sort des Voyageurs semblait jeté bien tôt dans la rencontre alors qu'ils tiraient de l'arrière 8-0 après trois manches. Tous les points ont été portés à la fiche du partant Anthony Verret. Pour une deuxième fois en quelques heures, les régionaux ont orchestré une impressionnante remontée, marquant quatre points en quatrième puis en cinquième pour créer l'égalité. Après avoir représenté le dernier retrait du match initial, Jean-Philippe Chagnon a été au coeur de cette explosion avec quatre points produits, dont un double qui a vidé les sentiers en quatrième manche. Ce pointage a tenu jusqu'en fin de septième et dernière manche. Les Montréalais ont inscrit le point de la victoire sur un simple à la suite d'un but sur balles au frappeur initial accordé par Kevin Fortin.

Les Voyageurs seront à Granby (0-4) dimanche pour un deuxième programme double en autant de jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer