Greepeace appuie Szaraz

Le porte-parole de Greenpeace Nicolas Mainville croit que... ((Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le porte-parole de Greenpeace Nicolas Mainville croit que les constats du Forestier en chef au Saguenay-Lac-Saint-Jean confirment les préoccupations des auditeurs de la norme FSC.

(Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Greenpeace Québec déplore que le Forestier en chef ait été rabroué par le gouvernement du Québec, la semaine dernière, concernant son rapport sur la survie du caribou forestier.

Greenpeace, déjà en campagne pour la survie du caribou forestier et contre certaines actions de la multinationale Produits forestiers Résolu, a repris les grandes lignes du rapport du Forestier en chef, Gérard Szaraz, dans une publication mise en ligne sur son site, vendredi.

«Le Forestier en chef du Québec, instance indépendante et mandatée par le gouvernement pour éviter les dérapes de l'industrie forestière, a donné au ministre des Forêts un rapport démontrant, avec cartes et données gouvernementales à l'appui, que les taux de perturbations provoqués par l'industrie forestière mettent en péril le symbole de notre forêt boréale, le caribou forestier. Ce nouveau rapport montre la défaillance profonde des stratégies actuelles de rétablissement du caribou forestier et l'urgence de protéger les derniers refuges pour cette espèce menacée», a écrit le porte-parole de Greenpeace, Nicolas Mainville.

Selon Greenpeace, le rapport du Forestier en chef, publié la semaine dernière, vient confirmer les inquiétudes scientifiques et des groupes environnementaux. «Le Forestier en chef montre que non seulement notre forêt publique est fortement endommagée par l'exploitation industrielle, mais qu'en plus les plans à venir, dont ceux déjà approuvés par le ministère des Forêts, vont profondément hypothéquer la survie du caribou forestier si rien n'est fait rapidement»

Nicolas Mainville ajoute que les constats du Forestier en chef au Saguenay-Lac-Saint-Jean confirment les préoccupations des auditeurs de la norme FSC qui ont retiré, le 1er janvier 2014, deux importants certificats environnementaux à PFR.

«Afin d'assurer les jobs en région et la survie du caribou, il y a urgence d'agir pour ramener la certification FSC au Lac-Saint-Jean en protégeant les derniers refuges de cette espèce emblématique avant qu'il ne soit trop tard. Il est maintenant temps pour le gouvernement de cesser d'observer la situation depuis les estrades et d'enfin passer à l'action», a indiqué Nicolas Mainville.

Dans sa publication, le porte-parole de Greenpeace souligne que le rapport du Forestier prédit une disparition totale d'habitats favorables au caribou dans les prochaines décennies au Saguenay -Lac-Saint-Jean, malgré les plans de rétablissement déjà en place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer