• Le Quotidien 
  • > Une arrivée remplie d'émotions pour l'Ultramarathon 

Une arrivée remplie d'émotions pour l'Ultramarathon

Les 70 participants à l'Ultramarathon du Saguenay-Lac-Saint-Jean au... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les 70 participants à l'Ultramarathon du Saguenay-Lac-Saint-Jean au profit de Leucan ont conclu leur long périple, hier après-midi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après un périple de quelque 300 kilomètres à relais, l'arrivée de la 6e édition de l'Ultramarathon du Saguenay-Lac-Saint-Jean au profit de Leucan a encore amené son lot d'émotions sur le terrain de l'école Odyssée Lafontaine, hier.

En plus de ceux du secondaire, les élèves de plusieurs écoles primaires ont accueilli bruyamment les 70 participants qui étaient, pour la plupart, attendus par des membres de leur famille, ce qui a donné lieu à des scènes très touchantes.

«Quand on tourne le coin en haut où le boulevard Université, je viens toujours le coeur serré. C'est la même chose pour plusieurs», a noté l'instigateur du projet, Dave McMullen qui ajoutait que les arrêts à Saint-Félicien, jeudi en soirée, et vendredi matin à Saint-Ambroise, où les jeunes ont couru quelques mètres avec les participants, ont été les plus marquants. «Ç'a donné le ton», de lancer le directeur des niveaux 4 et 5 à Dominique-Racine.

Peu importe les embûches, dont un peu de pluie jeudi soir, ce dernier assurait que la bonne humeur a été au rendez-vous du début à la fin.

«Hier, on parlait de faire le tour de la région et on est déjà revenus. Je ne pense pas qu'il y a quelqu'un dans le groupe qui est déçu de son expérience. Déjà, hier, plusieurs parlaient de l'année prochaine. Pour moi, c'est une réussite sur toute la ligne», a confié Dave Mcmullen.

181 kilomètres

Patrice Harvey a couru plus souvent qu'à son tour lors de la 6e édition de l'Ultramarathon. Il a finalement rallié l'arrivée après avoir parcouru l'impressionnant total de 181,4 kilomètres sur les quelque 300 kilomètres que comportait le tour du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«L'an dernier, j'avais fait 133 kilomètres. Je m'attendais à en faire entre 140 et 150 cette année. Tout était de mon bord avec la température fraîche, l'entraînement et la gang. La gang et la cause, quand tu cours, tu penses à ça et tu fais du millage», de raconter Patrice Harvey qui semblait encore en très bonne condition physique à l'arrivée.

Voir autre texte dans la version papier ou électronique du Quotidien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer