Les Voyageurs divisent un programme double

Explosion offensive en soirée

Le lanceur partant du premier match, Philippe Saad,... (Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Le lanceur partant du premier match, Philippe Saad, était limité à une cinquantaine de tirs pour son premier départ et a oeuvré pendant deux manches. Il n'a pas été impliqué dans la décision.

Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Voyageurs de Saguenay (3-2) ont montré du caractère hier pour diviser les honneurs d'un programme double contre le Hull-Volant de Gatineau (2-2), au Stade Richard-Desmeules. Après un revers crève-coeur de 5-3 en après-midi, les régionaux ont explosé avec huit points dès la première manche pour s'imposer 8-0 en soirée dans une rencontre écourtée par la pluie.

Dans le premier affrontement, les Voyageurs se dirigeaient vers une victoire de 3-2, mais la relève a flanché en septième manche. Anthony Verret, qui n'a pas donné de points en trois manches et deux tiers de travail a effectué le premier retrait avant de céder sa place au gaucher Dereck Côté qui a donné deux buts sur balles et retiré un frappeur qui tentait de voler le deuxième sur un relais au premier but. Jean-Michel Tremblay s'est amené et après un retrait sur trois prises puis un but sur balles intentionnel à Joel Sebastian, a vu son offrande être catapultée par le frappeur suppléant Nicolas Côté derrière la clôture de droite, résultat d'une mauvaise transmission du signal sur le choix de tir.

«La relève n'a pas fait le travail», rageait Robert Fatal qui estimait après coup que Sebastian était l'un des frappeurs les plus redoutables de la Ligue de baseball élite du Québec, d'où la raison du but sur balles. Visiblement mécontent, l'entraîneur n'a pas apprécié la sortie de Dereck Côté, un vétéran. «Je lui ai donné deux gauchers et il n'a pas livré la marchandise. Il a forcé un seul élan à ces deux frappeurs», a résumé Fatal

Le match a bien mal débuté pour les locaux qui ont connu toutes sortes de difficultés défensives en première manche pour rapidement se retrouver en déficit 2-0 après un premier tour au bâton interminable. Un total de cinq lanceurs se sont succédé au monticule. Le partant Philippe Saad, qui était limité à 50 tirs, a été retiré après deux manches. De l'autre côté, Dannick Jeanvenne a oeuvré pendant toute la rencontre, ne concédant que trois coups sûrs. «Ce sont des matchs qu'on n'a pas le droit de perdre», a pesté Robert Fatal. On ne joue pas du bon baseball. Il faut faire des amortis et des ''squeeze'' pour essayer de gagner. Il y a aussi quelques frappeurs qui vont devoir commencer à produire.»

Deuxième match

Cette explosion s'est produite dès le premier tour au bâton du deuxième match. Les Jonquiérois ont fait défiler pas moins de 12 frappeurs à la plaque pour se forger une avance insurmontable. «On a eu une bonne rencontre entre les deux matchs. Je suis content de ce que les gars ont montré. Je pense que c'est notre meilleur match au bâton où on a attaqué et on a eu de meilleures présences. On a frappé la balle très solidement. Ça faisait deux matchs qu'on était ''so-so'' au bâton. C'est plaisant de voir qu'ils ont du caractère pour revenir de cette façon», de résumer Fatal, de bien meilleure humeur que plus tôt dans la journée.

Le partant Louis-Xavier Labrosse a fait le reste du travail avec une performance magistrale d'un seul coup sûr en cinq manches de travail. Il a donc solidifié sa place dans la rotation pour le reste de la saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer