Taux de participation

Le Lac-Saint-Jean dépasse le Québec

Au Saguenay, dans les trois comtés, Pierre Karl... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Au Saguenay, dans les trois comtés, Pierre Karl Péladeau aurait obtenu plusieurs appuis. Mais il a été impossible d'obtenir les résultats du vote par territoire pour vérifier sa popularité.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la région qui compte le plus de militants péquistes au Québec avec près de 8000 membres sur les 71 000, a voté en masse à l'élection du nouveau chef du Parti Québécois. Et sans surprise, c'est sur le territoire jeannois qu'on enregistre l'un des plus haut de taux de participation, avec 85%. C'est près de 10% de plus que la moyenne provinciale qui a atteint 73%.

Au Saguenay, c'est environ 75% des membres du parti qui ont voté dans cette course à la chefferie.

Selon les informations recueillies auprès de plusieurs militants au cours des derniers jours, le vote régional serait divisé entre Pierre Karl Péladeau et Alexandre Cloutier. Ce dernier aurait obtenu une forte majorité dans son comté, où le nombre de membres a explosé lors de la campagne avec près de 3000 cartes vendues. Dans l'ancien comté de Denis Trottier, plusieurs auraient aussi choisi d'appuyer Cloutier, notamment par solidarité régionale.

Au Saguenay, dans les trois comtés, Pierre Karl Péladeau aurait obtenu plusieurs appuis. Mais il a été impossible d'obtenir les résultats du vote par territoire pour vérifier sa popularité. Les représentants officiels du parti et des députés ont aussi préféré ne pas aborder la question. «On reste dans la même équipe», ont-ils répondu, tenant à montrer une image d'unité au sein du parti.

Mais selon bon nombre de militants, Pierre Karl Péladeau aurait réussi à récolter plusieurs votes dans les comtés de Stéphane Bédard et Sylvain Gaudreault. Ce dernier, rappelons-le, a d'ailleurs donné son vote au vainqueur lorsque Bernard Drainville a abandonné la course. «Le fait qu'Alexandre Cloutier provienne de la région, ça a brouillé les cartes. Parce que Pierre Karl Péladeau aurait eu plus d'appuis. Mais le sentiment régionaliste est fort ici», lance un militant de longue date de Saguenay, admettant avoir voté pour le vainqueur, même s'il a apprécié la campagne menée par le député de Lac-Saint-Jean.

«Il n'y a pas vraiment de mot d'ordre pour voter pour l'un ou l'autre des candidats. On est au Parti québécois, rappelons-le. Ce genre de directive ça fonctionne moins bien qu'au parti libéral», exprime un Saguenéen, proche de l'équipe de Stéphane Bédard.

La deuxième région la plus favorable à Alexandre Cloutier serait Montréal.

En effet, dans un sondage dévoilé par son équipe, il y a quelques semaines, près de 38% des électeurs de Montréal Centre donnaient leur vote à Alexandre Cloutier. Pierre Karl Péladeau récoltait toutefois un score plus haut avec 42%.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer