75 ans de la bataille d'Angleterre

Un CF-18 de démonstration

Le capitaine Denis Beaulieu pilotera l'avion de démonstration... (Michel Tremblay)

Agrandir

Le capitaine Denis Beaulieu pilotera l'avion de démonstration de l'Aviation royale canadienne pendant la prochaine saison des spectacles aériens.

Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(La Baie) La 3e Escadre de Bagotville sera en évidence pendant la prochaine saison des spectacles aériens, alors que le capitaine Denis Beaulieu, de l'Escadron 425 Alouette, sera aux commandes du chasseur CF-18 de démonstration. L'avion a été peint aux couleurs de ceux ayant pris part à la bataille d'Angleterre en 1940, qui fut la première victoire des forces Alliées sur l'armée allemande pendant ce conflit.

Ce sont les membres du 3e Escadron de maintenance de Bagotville qui ont procédé à la transformation esthétique de l'appareil qui consiste à l'application de motifs de camouflage pour les parties se trouvant sur le dessus de l'avion. Le choix de cette grande bataille aérienne comme thème pour l'équipe de démonstration vise à honorer le courage de « la poignée de héros » qui a réussi, il y a 75 ans, à stopper la puissante Luftwaffe allemande.

C'est le premier ministre Winston Churchill qui avait à l'époque utilisé cette expression pour souligner la victoire ayant marqué un tournant pendant la Seconde Guerre mondiale puisque les Allemands ont été dans l'incapacité de prendre le contrôle de l'Angleterre.

Spectacle de Bagotville

Les amateurs d'aviation seront à même d'observer l'appareil à l'aspect inhabituel lors du grand spectacle aérien du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les 20 et 21 juin. Contrairement à d'autres pays dans le monde, les avions de chasse canadiens ont toujours été peints de façon très sobre. Le Canada n'a jamais jugé opportun d'utiliser les motifs de camouflage pour peindre ses avions de chasse.

Le capitaine Beaulieu n'a pas fait de vol de démonstration aérienne lors de cette présentation. Il a débuté l'entraînement pour la mission qu'il devra remplir au cours des prochains mois, laquelle diffère du travail normal des pilotes: « Ce sont des exercices que tous les pilotes de CF-18 sont en mesure de faire, mais que nous ne faisons pas dans le cadre de notre travail », a indiqué le pilote.

Le capitaine Beaulieu doit donc effectuer des périodes d'entraînement sur simulateur afin de se familiariser avec les différentes manoeuvres. Généralement, les pilotes exécutent ce genre de manoeuvres à très haute altitude, là où se déroulent les missions militaires de combat et de bombardement. Les démonstrations dans les spectacles aériens reproduisent ces manoeuvres très près du sol, et nécessitent donc une façon de faire différente.

Comme l'explique le capitaine Beaulieu, la marge de manoeuvre est beaucoup plus restreinte et les fenêtres pour exécuter les mouvements sont réduites. C'est le cas des manoeuvres en piquée à haute vitesse, alors que le pilote doit redresser l'aéronef à un moment précis en respectant ses propres capacités physiques et celles de l'appareil.

Le colonel Sylvain Ménard, qui termine en ce moment son commandement à la Base de Bagotville, a salué le travail du capitaine Beaulieu qui a été sélectionné au terme d'un processus spécial. Il est convaincu que le pilote sera en mesure de bien représenter la 3e Escadre pendant les différents spectacles. En plus des capacités techniques, le candidat doit se débrouiller dans les deux langues officielles puisqu'une partie de son travail comprend les relations publiques.

État islamique

Le point de presse du commandant Ménard a rapidement glissé sur l'intervention militaire du Canada en Irak. Ce dernier a refusé systématiquement de répondre aux questions concernant le déploiement ou même si des pilotes de Bagotville avaient participé à la mission.

Quant à la modification de la mission qui étend les opérations à la Syrie, le commandant de la 3e Escadre s'est contenté de dire que les militaires de Bagotville sont en mesure de répondre aux exigences des missions identifiées par le gouvernement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer