• Le Quotidien 
  • > Le premier ministre préfère un CIUSSS 

Le premier ministre préfère un CIUSSS

Les administrateurs de l'hôpital d'Alma et élus municipaux... ((Archives))

Agrandir

Les administrateurs de l'hôpital d'Alma et élus municipaux jeannois ont remporté une première bataille dans leur tentative d'obtention du siège social du futur Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS).

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Les administrateurs de l'hôpital d'Alma et élus municipaux jeannois ont remporté une première bataille dans leur tentative d'obtention du siège social du futur Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), alors que le premier ministre Philippe Couillard convient que des activités administratives devront avoir lieu au Lac-Saint-Jean.

Invité à trancher dans le débat qui enflamme le Lac-Saint-Jean et le Saguenay relativement au siège social de l'hôpital régional, le député de Roberval et premier ministre du Québec n'a pas donné d'indication quant à son choix personnel pour le siège social.

« Il y aura des activités administratives à Alma comme des réunions. On ne peut pas obliger les gens à déménager. Pour moi, la question importante est la désignation universitaire », a insisté Philippe Couillard.

Pour le premier ministre, la région doit obtenir l'intégration de la lettre « U » dans le nom de l'établissement pour devenir un Centre intégré universitaire de santé et services sociaux. Trois-Rivières a obtenu cette désignation et il s'agit d'un élément majeur pour le développement futur des services de santé dans la région.

Le premier ministre semble convaincu que la désignation universitaire de l'établissement a beaucoup plus d'importance que la localisation du siège social qui, selon la loi, doit être implanté à Saguenay.

Le premier ministre n'a jamais indiqué que la loi serait maintenue sous sa forme actuelle.

Le député de Dubuc, Serge Simard, a de son côté compris que la déclaration du premier ministre laissait entendre que le site du siège social demeurait à Chicoutimi, avec des opérations administratives à Alma.

Lors du dépôt de la loi et devant les inquiétudes des administrateurs jeannois, le ministre Gaétan Barrette avait déclaré que cette loi ne transformerait pas « l'hôpital de Chicoutimi en CLSC et Dolbeau en hôpital régional ».

Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine croisé dans les corridors du Montagnais, Jean-Pierre Boivin, a assuré Le Quotidien que le Lac-Saint-Jean allait maintenant activer ses relations politiques pour obtenir le siège social du CISSS. Il confirmait que cette histoire de siège social était devenue un enjeu de premier plan pour le Lac-Saint-Jean.

Le premier ministre a abordé brièvement la position du Conseil du patronat du Québec (CPQ) qui recommandait au gouvernement de diminuer les subventions aux milieux dévitalisés. Selon le premier ministre, le CPQ ne s'est pas grandi avec une telle proposition.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer