• Le Quotidien 
  • > Produits retirés des tablettes de Costco 

Erreur d'étiquetage à la Boulangerie du Royaume

Produits retirés des tablettes de Costco

Coup dur pour la Boulangerie du Royaume. À quelques jours de Noël, l'entreprise... (photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

photo Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Coup dur pour la Boulangerie du Royaume. À quelques jours de Noël, l'entreprise a dû retirer l'ensemble de ses produits des tablettes de l'entrepôt Costco de Chicoutimi. Une erreur d'étiquetage est à l'origine du rappel, qui n'est pas sans conséquence pour la compagnie régionale.

Tout a débuté le 15 décembre, alors que l'Agence canadienne d'inspection des aliments a émis un avis de rappel sur son site Internet concernant les produits fabriqués par la boulangerie du parc industriel de Jonquière. Le vendredi suivant, des représentants de Costco avisaient le directeur général, André Bonnel, que les trois types de pain disponibles à Chicoutimi devaient être retirés des étalages. Les clients de Costco qui ont acheté des produits de la Boulangerie du Royaume au cours des derniers mois ont été avisés par téléphone, comme le veut le protocole du géant du commerce au détail.

André Bonnel explique que l'imbroglio découle de changements récemment implantés par les autorités fédérales. Un élément ne figurait pas dans la liste des ingrédients imprimée sur les étiquettes de la boulangerie.

«Les normes ont changé. On a toujours inscrit lactosérum en poudre sur nos emballages. Il aurait fallu écrire le mot lait, à cause des allergies, mais on n'était pas au courant. En 17 ans, on n'a jamais rendu personne malade», rappelle André Bonnel, précisant que plusieurs collègues de l'industrie agroalimentaire avec qui il a discuté ignoraient eux aussi la mise en place des nouvelles règles d'étiquetage par l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Réaction rapide

Les dirigeants de la Boulangerie du Royaume, qui se sont retrouvés dans une situation de gestion de crise, ont dû agir rapidement. Immédiatement après le rappel, toutes les étiquettes des emballages de pain provenant de la compagnie ont été corrigées manuellement.

André Bonnel assure que la situation est maintenant maîtrisée et que les produits de la boulangerie sont toujours accessibles en supermarché. Reste que les clients de Costco ne peuvent se procurer le pain sans gras ni sucre, le pain de sole ou le pain tranché signés du Royaume pour l'instant.

André Bonnel convient qu'il s'agit d'un coup dur, considérant l'importance du contrat liant son entreprise à Costco, une entente sur laquelle il ne veut pas apposer de chiffre. Cela dit, la situation risque de n'être que temporaire, puisque les représentants de la chaîne souhaitent réintégrer la Boulangerie du Royaume le plus rapidement possible.

«Je leur ai parlé ce matin. Ils veulent vraiment nous ravoir, mais ils veulent d'abord envoyer une compagnie d'inspection qui viendra visiter nos locaux. Étant donné la période des Fêtes, ça risque de prendre un peu plus de temps», explique le patron, qui croit pouvoir compter sur l'indulgence de son client.

Protocole

La direction de Costco n'a pas voulu discuter de ce dossier avec la journaliste du Quotidien, sous prétexte que les ententes liant le détaillant à ses fournisseurs sont de nature privée. Le porte-parole, Ron Demiani, a toutefois indiqué que le protocole d'assurance qualité de Costco est rigoureux et que l'entreprise se doit de respecter la Loi.

«Nous avons un système à la fine pointe de la technologie. Aussitôt qu'il y a un rappel sur un produit, c'est facile pour nous de communiquer avec tous nos membres par téléphone ou par écrit», a-t-il fait valoir au cours d'un entretien téléphonique.

Mgagnon@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer