Ne nous laissez pas tomber!

Monsieur Jean Tremblay, (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Monsieur Jean Tremblay,

C'est avec une grande tristesse, encore plus à quelques jours de Noël, que nous avons appris que la Ville de Saguenay ne pouvait assumer à elle-seule les coûts de décontamination du terrain où doit être fondée la Coopérative d'habitation la Persévérance. Bien que les coûts de décontamination peuvent varier entre 350 000 $ et 500 000 $, nous croyons fermement et avec grande espérance, qu'une solution finira par surgir pour faire naître ces 24 logements sociaux.

Nous savons que vous avez encore la volonté d'aider au projet. De notre côté, nous comprenons le contexte budgétaire difficile de la Ville. Depuis que vous êtes maire, jamais vous nous avez laissé tomber. Toujours, vous avez priorisé les personnes mal-logées que nous défendons corps et âme depuis plus de 16 ans pour qu'ils soient logés dignement. À preuve, vous avez consacré dans le budget de 2015, un fonds de 249 000 $ pour le développement de logement social.

La naissance de la Coopérative d'habitation la Persévérance est toujours urgente et justifiée: 1720 ménages consacrent 80 % et plus de leur revenu pour se loger à Saguenay. Ces futurs 24 logements sociaux ne combleraient pas tous les besoins certes mais ils feraient la différence pour 24 ménages locataires dans le besoin.

De notre côté, nous ne lâchons pas. Cette Coopérative va naître coûte que coûte. Nous avons déjà fait des démarches auprès du ministère de l'Environnement afin de dénicher une subvention qui pourrait aider la ville à partager les frais de décontamination. Nous avons également contacté le bureau du Premier Ministre du Québec afin d'obtenir une aide financière, un budget discrétionnaire qui sait ?!

Il ne faut pas voir les coûts de décontamination comme une dépense mais un investissement. La Coopérative d'habitation la Persévérance permettra non seulement de loger dignement 24 ménages, mais créera des emplois dans le secteur de la construction, fera rouler l'économie dans le domaine manufacturier et forestier par l'achat de matériaux de construction, pour ensuite revitaliser le quartier, encourager les commerçants avoisinants, bref, revitaliser le quartier À bout de souffle

J'unis donc ma voix à tous les ménages locataires de Saguenay dans le besoin et vous demande M. le maire, ainsi qu'à tous les acteurs politiques et ministère interpellés dans cette lettre, de nous aider à sauver la Coopérative d'habitation la Persévérance d'une mort certaine !

Vingt-quatre ménages locataires souhaitent vivre sous un toit de qualité, sécuritaire et abordable dans un milieu de vie où se vivront des valeurs de solidarité, d'entraide et de partage. Merci de répondre au cri urgent que nous lançons désespérément avant Noël, et ce, inutile de vous le dire, à bout de souffle !

Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer