Facture salée pour une voie ferrée peu utilisée

L'installation de la clôture faisant partie des exigences... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'installation de la clôture faisant partie des exigences de l'entreprise ferroviaire Québec-Gatineau a débuté au cours des derniers jours.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Au total, la Ville de Trois-Rivières payera environ 1,2 million de dollars pour l'aménagement des deux passages à niveau qui font le lien entre le quartier Sainte-Cécile et Trois-Rivières sur Saint-Laurent ainsi que l'installation de la clôture qui les relie. Une facture que la Ville considère très salée pour sécuriser une voie ferrée qui est utilisée entre trois et cinq fois par année, selon ses estimations.

Selon le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant, c'est le prix à payer afin de permettre aux citoyens de traverser cette voie ferrée à partir des rues des Commissaires et des Ursulines et pour s'assurer que le train ne signifie pas sa présence en actionnant son sifflet lors de ses passages.

Dans ce dossier, la Ville n'a pas de pouvoir de négociation et doit tout simplement payer la facture que la compagnie ferroviaire Québec-Gatineau lui refile. En mots clairs, c'est l'entreprise qui a le gros bout du bâton.

«Nous n'avions pas le choix car nous ne voulons pas que le train siffle quand il va passer. Ils ont donc demandé que soient installées des clôtures pour accepter notre demande. C'est ce qui a été fait car on s'imaginait mal qu'un train signifie sa présence pendant un spectacle à l'Amphithéâtre. Il y a également des gens qui vivent tout près. Nous trouvions ça important car nous sommes en train de développer ce site-là», explique M. Toutant.

Bien que l'installation de la clôture n'ait débuté que cette semaine, ces dépenses ont fait l'objet de règlements d'emprunt ratifiés il y a déjà un bon bout de temps par le conseil municipal. Plus précisément, le coût du passage à niveau de la rue des Ursulines est d'environ 460 000 $ alors que l'aménagement de celui de la rue des Commissaires et l'installation de la clôture coûteront environ 775 000 $.

«Nous avons eu une rencontre la semaine dernière avec Québec-Gatineau et selon leurs estimations, ça devrait être un peu moins que ça. Mais nous allons le savoir lorsque nous allons recevoir la facture. La façon que ça fonctionne avec eux c'est: on donne nos besoins, ils font les travaux et ils nous envoient la facture», mentionne le porte-parole.

Peu de passages

Au début des pourparlers avec Québec-Gatineau, la Ville avait clairement indiqué que les exigences de l'entreprise étaient plutôt élevées pour sécuriser une voie ferrée qui est peu utilisée, selon la Ville.

«Ils nous ont mentionné qu'il y avait des passages réguliers. On doit donc se fier à eux. Nous n'avions pas le choix car ça leur appartient», laisse tomber le porte-parole.

Il n'a pas été possible de parler avec un représentant de la compagnie Québec-Gatineau à propos de ce dossier et de connaître les chiffres exacts concernant la fréquence d'utilisation de cette voie ferrée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer