Onze projets financés à Cap-de-la-Madeleine

Le boulevard Sainte-Madeleine.... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le boulevard Sainte-Madeleine.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières a reçu une réponse au-delà de ses espérances en ce qui concerne le projet de revitalisation des façades des rues commerciales du secteur Cap-de-la-Madeleine.

Devant l'engouement généré par ce programme, la Ville réinjecte tout près de 200 000 $ dans ce programme, à même son excédent de fonctionnement non affecté.

Au total, ce sera donc plus de 368 000 $ qui seront injectés par la Ville de Trois-Rivières dans ce programme de revitalisation, qui vise essentiellement les immeubles commerciaux des rues Fusey, Saint-Laurent et du boulevard Sainte-Madeleine, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Au total, onze projets ont été déposés et acceptés par l'administration municipale afin de revitaliser certaines façades commerciales de ces artères.

«C'est au-delà de nos espérances et nous sommes bien contents du résultat. Il y avait un besoin certain de ce côté-là, et nous voulions aussi être au rendez-vous, faire notre part», explique le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Le programme mis en place par la Ville permet ainsi le financement des travaux admissibles à 50 % par la Ville de Trois-Rivières et 50% par les propriétaires des immeubles. Alors que 368 000 $ seront investis par la Ville, le maire estime à près d'un million de dollars les retombées directes en lien avec ces travaux de rénovations.

«Nous avons décider d'injecter plus d'argent, parce que nous ne voulions refuser aucun projet. Les besoins étaient grands et ça va donner un beau coup d'oeil à ce secteur de la Ville en plus d'encourager les commerçants», souligne le maire, ajoutant qu'il n'est pas impossible que les investissements prévus par les gens d'affaires soient encore plus importants que ceux prévus dans les ententes conclues en vertu de ce programme.

Évidemment, précise le maire, le programme est encadré à l'intérieur de plusieurs lignes directrices données aux commerçants, notamment en lien avec l'utilisation de certains matériaux. «On veut éviter de répéter des erreurs qui ont déjà été commises», lance le premier magistrat, précisant qu'une attention particulière est donnée afin d'embellir le secteur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer