Décès de l'ancien vérificateur général Jean-Yves Martin

En 2009, Jean-Yves Martin rencontrait la presse régionale... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

En 2009, Jean-Yves Martin rencontrait la presse régionale afin de présenter son dernier rapport à titre de vérificateur général de Trois-Rivières, avant de prendre sa retraite quelques semaines plus tard.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'ancien vérificateur général de la Ville de Trois-Rivières, Jean-Yves Martin, est décédé dimanche dernier. L'homme qui a oeuvré à ce poste clé de l'administration municipale pendant plusieurs années avant de prendre sa retraite à la fin des années 2000 a succombé à un cancer à l'âge de 66 ans.

Jean-Yves Martin avait été nommé vérificateur général de Trois-Rivières en 2002, à la création de la nouvelle ville. Il aura été le premier à occuper cette fonction, jusqu'en 2009, moment où il a pris sa retraite. L'actuelle vérificatrice générale, Andrée Cossette, lui aura succédé en 2011, après une année d'intérim assurée par Réjean Giguère.

«Il a toujours été un homme d'une grande intégrité, qui a fait preuve de courage et de persévérance. C'est lui qui a mis en place les balises du rôle que j'occupe aujourd'hui, et je continue de construire sur les bases qu'il a su établir», constate Mme Cossette, qui ne cache pas sa grande admiration envers l'homme.

La vérificatrice générale considère que M. Martin avait un très grand souci de la saine gestion des fonds publics.

«Lors de son arrivée, il y a eu de la résistance car il s'agissait d'une première pour la Ville, d'avoir un vérificateur général, et c'était un grand changement de culture. Les mandats qu'il a mis en place sont toujours d'actualité aujourd'hui. On n'a qu'à penser au comité de vérification, dont je parlais encore dans mon dernier rapport, ou même au niveau d'endettement. Il avait un grand souci de la saine gestion. C'est un homme que je respecte énormément, et je crois que les Trifluviens lui doivent beaucoup», ajoute Mme Cossette.

De son côté, le maire de Trois-Rivières a tenu à souligner la loyauté de l'homme, lui qui l'a connu alors qu'il oeuvrait comme trésorier à l'ancienne Ville de Trois-Rivières-Ouest, en 1994. «C'était un bon gars, méticuleux, constant et dédié à l'organisation», reconnaît Yves Lévesque.

Les funérailles de M. Martin seront célébrées le 22 octobre prochain au Centre funéraire Rousseau. Il laisse dans le deuil son épouse Lise Laroche, ses trois enfants et ses six petits-enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer