Rapport de la vérificatrice: la Corporation des événements s'explique

Steve Dubé, directeur général de la Corporation des... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Steve Dubé, directeur général de la Corporation des événements de Trois-rivières, juge normal que des éléments restent à être améliorés dans le fonctionnement de son organisme.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ayant passablement été scrutée par la vérificatrice générale dans le cadre de son rapport 2015, la Corporation des événements de Trois-Rivières estime qu'il était normal, pour une première année de fonctionnement, que des choses restent à être améliorées.

Toutefois, à la lumière des recommandations émises dans le rapport, le directeur général Steve Dubé soutient que la corporation a fait un excellent travail, et que des nuances auraient pu être apportées, notamment en ce qui concerne la question des billets de faveur.

Rappelons que la vérificatrice soulignait que durant la saison 2015, 9944 billets de faveur ou en échange de services ont été accordés. Au spectacle de ZZ Top, 35 % des billets étaient accordés à titre de faveur ou en échange de services, note la vérificatrice.

Or, Steve Dubé nuance ces propos. «Nous avons des partenaires financiers pour qui la contribution à l'Amphithéâtre vient avec des billets. Même chose pour les échanges de services. Nous faisons constamment du développement des affaires dans le but de trouver des partenaires privés pour diminuer l'apport financier public et le fardeau aux contribuables.

Nous avons aussi une entente avec la Ville pour la soirée hommage aux bénévoles de la Ville. Juste là, ce sont 3500 billets qui sont offerts à ceux qui s'impliquent dans la ville. Une partie aussi venait d'ententes de services conclues pour Trois-Rivières en blues», rappelle Steve Dubé.

Ce dernier soutient par ailleurs que contrairement à ce que le rapport mentionne, il n'y a pas eu 504 billets de faveur donnés au spectacle de ZZ Top, alors qu'une large proportion de ces gens avaient payé leur billet plus cher pour obtenir l'expérience VIP, et qu'ils se retrouvaient du même coup avec un billet pour un siège dans l'Amphithéâtre Cogeco. 

La vérificatrice générale recommandait la mise en place d'une politique d'attribution des billets de faveur, politique qui a déjà été mise en place depuis le début de 2016, assure Steve Dubé.

«On prend acte du rapport. C'est normal que des choses soient à améliorer, car c'était notre première année d'opération. Nous allons continuer de nous améliorer d'année en année, et la plupart des recommandations émises par la vérificatrice étaient déjà en place avant le début de la saison 2016», note-t-il.

Parmi ces mesures déjà en place, outre la politique de gestion des billets de faveur, Steve Dubé note plusieurs mesures de contrôle aux Délices d'automne ainsi que pour la gestion des inventaires.

«Et le rapport fait aussi état que nous avons dégagé un surplus de 317 000 $ pour notre première année d'opération. Avec toutes les retombées économiques pour Trois-Rivières, de dégager en plus un tel surplus, selon moi c'est excellent», ajoute Steve Dubé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer