Des amendes plus salées dans les stationnements à Trois-Rivières

Les contraventions passeront à 43 $ dans les... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les contraventions passeront à 43 $ dans les stationnements du Cégep, du Collège Laflèche, de l'UQTR et du CSSS de Trois-Rivières.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les usagers des stationnements du Cégep de Trois-Rivières, du Collège Laflèche, de l'Université du Québec à Trois-Rivières ainsi que du Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières qui ne respectent pas la réglementation recevront des contraventions plus salées à compter des prochaines semaines.

La Ville de Trois-Rivières entend en effet augmenter les amendes relatives à la réglementation sur le stationnement pour ces quatre institutions. Un avis de motion en ce sens a été déposé lundi soir, en séance régulière du conseil municipal.

Ainsi, les amendes passeront de 10 $ à 30 $, amendes auxquelles il faudra aussi ajouter les frais d'administration. Le billet d'infraction pour ne pas avoir acquitté les frais relatifs au stationnement se chiffrera donc à 43 $, comme il se fait ailleurs sur le territoire de la ville, notamment au centre-ville.

«C'est surtout dans le but d'uniformiser les amendes sur le territoire qu'on procède comme ça. Les amendes qu'on imposait jusqu'ici pour ces stationnements, ça suffisait à peine à combler les frais administratifs pour l'émission de la contravention», explique le maire Yves Lévesque.

Selon la directrice générale de la Ville, France Cinq-Mars, les montants qui se dégageront de cette augmentation serviront à trouver des solutions aux problèmes de stationnement dans ces zones, qui sont souvent occupées à leur pleine capacité.

La réglementation devrait entrer en vigueur d'ici le milieu de l'été, dès que le conseil municipal entérinera le règlement à l'occasion d'un vote qui pourrait être pris lors de la prochaine séance, dans deux semaines.

«On voulait éviter de faire un changement de règlement en plein milieu d'une session au niveau collégial ou universitaire, afin d'éviter que les gens aient de mauvaises surprises. Dès la rentrée, ce sera un nouveau règlement qui sera en vigueur», constate Mme Cinq-Mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer