Les lettres de l'amphithéâtre arrivent

Les lettres monumentales ont été livrées et ont... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les lettres monumentales ont été livrées et ont commencé à être apposées.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les lettres monumentales qui formeront le mot «Trois-Rivières» et qui seront apposées à la façade du côté fleuve de l'Amphithéâtre Cogeco ont été livrées sur le chantier mercredi matin.

Voici une maquette du résultat final de l'Amphithéâtre... - image 1.0

Agrandir

Voici une maquette du résultat final de l'Amphithéâtre Cogeco avec ses lettres.

Les lettres ont d'ailleurs commencé à être apposées, poursuivant le développement des aménagements entourant le site de l'amphithéâtre.

Un budget d'environ 200 000 $ avait été alloué pour la conception, la réalisation et l'installation de ces lettres monumentales, budget qui était inclus dans l'enveloppe globale du budget de construction de l'Amphithéâtre Cogeco. Or, ce n'est que cette année que leur réalisation et leur installation a été possible, même si les activités et spectacles sur le site ont débuté l'été dernier.

Conçues par l'architecte de l'amphithéâtre, Paul Laurendeau, les lettres monumentales ont été fabriquées en Autriche par la firme KLH, qui a remporté la mise sur les autres fournisseurs soumissionnaires, dont une firme de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean.

Si, au départ, Paul Laurendeau se questionnait sur la pertinence d'aller à l'étranger alors qu'une firme québécoise était en mesure de faire le travail, l'architecte se dit aujourd'hui satisfait du produit fini.

«On a eu un produit d'une excellente qualité, et le suivi avec le fournisseur autrichien a été très efficace», commente M. Laurendeau.

Dans sa proposition initiale, lors du concours d'architecture, Paul Laurendeau avait proposé cette idée de lettres monumentales, mais avait suggéré «3RVSSL» afin de faire un lien avec «Trois-Rivières sur Saint-Laurent».

L'idée de commercialiser les lettres avait par la suite été effleurée, mais rapidement abandonnée par le conseil municipal. À un moment, il a même été envisagé de ne pas apposer de lettres géantes sur l'amphithéâtre, mais l'idée de départ aura finalement été concrétisée, se réjouit Paul Laurendeau.

«Ça donne un équilibre à l'amphithéâtre. Avec la couleur noire des lettres, ça crée un équilibre avec le noir de la cage de scène et c'est exactement ce qu'il faut. Ça crée de l'impact, et ça ajoute énormément à l'esplanade. Je souhaite que les gens viennent découvrir l'endroit et que ça devienne un lieu de rassemblement», explique M. Laurendeau.

De son côté, le directeur de la Corporation des événements de Trois-Rivières, Steve Dubé, croit que cet ajout est tout simplement une signature extraordinaire qui donnera un nouveau visage à l'installation, mais également à l'ensemble de la ville. «C'est un outil de marketing qui amène un positionnement fort de l'amphithéâtre. Ça augmente l'expérience des gens pour ce qui est de la beauté et de la visibilité», croit-il.

Un effort considérable est présentement déployé pour terminer les aménagements extérieurs autour de l'Amphithéâtre Cogeco afin que tout soit prêt pour l'ouverture de la saison du Cirque du Soleil. Steve Dubé estime que les lettres monumentales ajoutent grandement à cet aménagement.

«On commence sérieusement à voir la vision que le maire avait de ce coin-là de la ville, que c'était un projet qui était bien réfléchi depuis le départ et qui avait un immense potentiel. Nous sommes très heureux que ça se concrétise enfin», ajoute-t-il.

Une conférence de presse a été prévue jeudi matin afin de dévoiler les lettres et le chantier aux médias et au public.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer