Colisée sur le terrain de Chavigny: le prix minimal est de 3,7 M$, dit la CS

Claude Lessard, président de la Commission scolaire du... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Claude Lessard, président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Commission scolaire du Chemin-du-Roy affirme que le prix minimal du terrain de l'école secondaire Chavigny visé par la Ville pour y construire le colisée est de 3,7 millions $. Il s'agit d'une diminution de 800 000 $ par rapport à l'évaluation d'origine.

«Comme j'ai dit la semaine dernière, il manquait des vérifications qu'on devait faire avec la Ville. Notre évaluateur indique que 3,7 millions $, c'est un minimum. Cette valeur a été établie par la Société québécoise des infrastructures», soutient le président de la CS, Claude Lessard.

«La négociation de départ était sur la valeur du terrain [4,5 millions $]. C'est ce qui est exigé par le ministère de l'Éducation, mais on pourrait s'entendre pour ce montant [3,7 millions $]. C'est ce que nous avons fait part au maire de Trois-Rivières jeudi.»

Le président de la Commission scolaire affirme que des discussions ont eu lieu jeudi avec Yves Lévesque sur ces nouvelles bases.

«Nous avons discuté avec lui, mais semble-t-il qu'il a une offre du Groupe Robin qui est intéressante. Le maire nous a dit qu'il allait vérifier tout ça», précise le président, qui indique que le projet de colisée à proximité de l'école secondaire Chavigny serait intéressant pour les élèves.

Rappelons que la Ville de Trois-Rivières explore depuis quelques mois la possibilité de construire le colisée sur un terrain appartenant à la Commission scolaire.

À l'origine, la Ville souhaitait obtenir le terrain gratuitement en échange du celui de l'ancienne église Saint-Philipe, situé à côté d'une école primaire.

Parallèlement, la Ville poursuit les discussions avec le Groupe Robin, le promoteur du District 55. Le maire souhaite obtenir le meilleur prix possible.

Toutefois, Yves Lévesque soutient qu'une décision quant à l'emplacement doit être prise d'ici la fin du mois.

Malgré quelques tentatives, il a été impossible jeudi soir de discuter avec le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer