De 16 à 14 conseillers municipaux à Trois-Rivières

Le conseil municipal de Trois-Rivières a adopté un... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le conseil municipal de Trois-Rivières a adopté un projet de règlement lundi soir faisant passer de 16 à 14 le nombre de districts électoraux. 

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le visage de la carte électorale municipale à Trois-Rivières changera complètement lors des prochaines élections, prévues en novembre 2017.

Le conseil municipal de Trois-Rivières a adopté un projet de règlement lundi soir faisant passer de 16 à 14 le nombre de districts électoraux, et modifiant de façon substantielle la carte électorale elle-même de par son redécoupage.

Au final, deux districts, un à l'ouest et un à l'est, disparaîtront. Du côté de Trois-Rivières, les districts de Sainte-Marguerite et Laviolette se retrouvent fusionnés dans le nouveau district de la Vérendrye. Dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, les districts De La Madeleine et Du Sanctuaire deviennent le district De La Madeleine.

Toutefois, les citoyens qui habitent présentement ces districts pourraient ne plus en faire partie du tout et se retrouver dans un autre district, puisque le redécoupage de la carte trace de nouvelles frontières pour à peu près la totalité des 14 nouveaux districts afin de respecter un nombre à peu près égal d'électeurs pour chacun.

Quatre autres districts, tous à l'ouest de la rivière Saint-Maurice cette fois, changeront d'appellation. Le district des Vieilles Forges deviendra celui Des Forges. Le district des Terrasses sera rebaptisé Des Carrefours. Plus au sud, De Rigaud deviendra De Richelieu. Et finalement, Des Plateaux deviendra Des Rivières.

Encore une fois, pour chacun de ces districts, de nouvelles frontières ont été tracées, ce qui fait que plusieurs milliers de Trifluviens se trouveront à voter dans un nouveau district à compter de novembre 2017. Le nombre exact de citoyens touchés par ces changements n'a cependant pas été déterminé avec précision.

La réflexion pour réduire le nombre de conseillers municipaux s'était amorcée dès la fin de l'année 2014, par le conseiller municipal René Goyette. Toutefois, l'objectif de l'époque était de faire passer le nombre de districts de 16 à 13, ce qui en vertu de la loi, aurait exigé un décret gouvernemental. Aujourd'hui, en réduisant à 14, le conseil se trouve à respecter la limite minimale autorisée pour une ville de la taille de Trois-Rivières, et aucune intervention gouvernementale n'a été nécessaire.

Le conseil a également profité de l'occasion, sachant que certains conseillers ne comptaient pas se représenter aux prochaines élections, pour amorcer la réflexion du redécoupage de la carte sans pour autant entrer dans une querelle politique et d'émotifs débats au sein même de son équipe.

Toutefois, le nombre d'électeurs par district, et donc l'augmentation de la charge de travail par conseiller, avaient fait l'objet de plusieurs questionnements et d'échanges à l'intérieur du conseil. La nouvelle carte propose désormais une moyenne de 7600 électeurs par district, avec des écarts de 13%, alors qu'ils étaient de près de 30% dans l'ancienne carte électorale.

Selon le conseiller René Goyette, les secteurs comptant le plus de citoyens sont les secteurs qui ne seront pas appelés à connaître beaucoup de développement au cours des prochaines années. À l'inverse, ceux qui en comptent moins connaissent encore des développements domiciliaires importants et pourraient augmenter leur nombre d'ici 10 ans, ne faisant que réduire l'écart.

«C'est une carte qui ne bougera pas pour encore plusieurs années, même jusqu'aux élections de 2025. C'est franchement la plus belle carte que pouvait nous faire le greffier Gilles Poulin, et nous sommes très fier du travail accompli», a commenté René Goyette.

Le redécoupage de la carte devra faire l'objet d'un règlement lors d'une prochaine séance du conseil municipal avant d'être officiellement adopté. Il entrera en vigueur seulement lors de la tenue de l'élection de 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer