Échange de terrains au District 55

Les maisons des Habitations Paris et Frères sur... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les maisons des Habitations Paris et Frères sur la rue de la Création dans le District 55.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Même si Québec n'a toujours pas autorisé la construction du colisée municipal de Trois-Rivières, le projet domiciliaire et commercial du District 55 poursuit son développement. La Ville a d'ailleurs conclu une entente pour échanger des terrains avec ses promoteurs.

La Ville de Trois-Rivières cède donc à Complexe 3R, l'entité composée du Groupe Robin et le Groupe Laferté derrière le projet du District 55, deux lots vacants du côté sud-ouest du boulevard Arthur-Rousseau, près de l'intersection avec le boulevard des Athlètes, ainsi qu'un troisième lot vacant situé entre le boulevard Arthur-Rousseau et la rue Lemay.

En échange, la Ville de Trois-Rivières reçoit un lot situé à l'extrémité nord-ouest de la rue Quenneville de même que des servitudes d'aqueduc, d'égout pluvial et d'égout sanitaire ainsi qu'une somme de 870 000 $ en soulte (compensation financière).

Par ailleurs, la Ville a accepté de céder gratuitement à une entreprise à numéros associée au Groupe Laferté (9229-7811 Québec inc.) un lot situé à l'extrémité nord-ouest de la rue Quenneville.

À la Ville de Trois-Rivières, on explique que ces échanges, dont des promesses ont été signées les 14 et 16 juillet 2015, sont nécessaires afin d'aménager des bassins de rétention des eaux pluviales. Ces bassins, normalement souterrains, sont une nécessité pour réguler le flot des eaux de pluie pour éviter les débordements du réseau d'égout.

«La Ville ne perd pas d'argent dans cet échange», assure le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

«Nous sommes heureux de l'entente», ajoute le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque. «Et on reçoit quand même 870 000 $.»

Le vice-président du Groupe Robin explique que cet échange sera bénéfique pour le projet du District 55. «Ça nous donne une vitrine le long du boulevard Arthur-Rousseau et il y a un projet [commercial] qui s'en va là», avoue Jonathan Robin en se gardant bien de divulguer le nom de la bannière qui souhaite s'établir à cet endroit. «Il y a des choses qui se trament.»

Le projet de colisée municipal actuellement à l'étude par Québec est très attendu, tant par le maire Yves Lévesque que par les promoteurs du District 55. En marge de l'assemblée publique du conseil municipal de lundi, le premier magistrat a confirmé ne pas avoir eu de nouvelles concernant le projet de colisée.

«Le dossier avance. Je pense qu'il est au Conseil du trésor. Nous pensons que d'ici la fin mars, nous devrions avoir des nouvelles», croit le maire de Trois-Rivières.

«2016 sera une grosse année pour le District 55»

Alors que la Ville attend toujours la confirmation de Québec, le Groupe Robin affirme être bientôt prêt à annoncer un projet qui se grefferait au futur colisée. Est-ce qu'il s'agit des projets de centre de foires ou d'hôtel déjà évoqués par le passé? Jonathan Robin reste muet à ce sujet, affirmant qu'il ne peut pas encore l'annoncer. 

«On attend la réponse du ministère [des Affaires municipales] pour le colisée, mais pas de nouvelle, bonne nouvelle», souligne M. Robin. «Nous avons autre chose de gros qu'on aimerait annoncer en même temps que le colisée. [...] Si le colisée vient, il amène quelque chose de gros et d'intéressant. Il y a d'autre chose aussi que le colisée pourrait amener. Et je ne parle pas de station-service ou de restaurant. Je parle de quelque chose de porteur... de régional. 2016 sera une grosse année pour le District 55.»

Même si les gros projets du District 55, tant public que privés, n'ont pas encore été annoncés, le site suscite beaucoup d'intérêt de la part de la population. Sébastien Paris, des Habitations Paris et Frères, soutient que les curieux étaient très nombreux le week-end dernier à l'occasion de la Grande tournée des maisons neuves de l'APCHQ à visiter les maisons modèles de son entreprise situées au District 55. 

«Nous avons eu environ 70 visites, alors que les températures étaient très froides. Et on attend encore plus de monde pour le deuxième week-end», explique M. Paris. «Les gens sont au courant du District 55 et de ce qui s'en vient. Ils sont très impatients. Le District 55 attire beaucoup de monde.»

Habitations Paris et Frères croit beaucoup au projet de District 55. L'entreprise a d'ailleurs déjà annoncé qu'en plus des maisons jumelées, elle débutera l'automne prochain la construction de 600 condos sur ce site. «C'est notre plus gros projet. Nous investissons 120 millions $ sur huit ans pour les condos», note Sébastien Paris. 

L'intérêt envers les maisons modèles de Paris et Frères est de très bon augure pour les promoteurs du District 55, estime Jonathan Robin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer