Inauguration de la nouvelle caserne de pompiers

La nouvelle caserne des pompiers située sur le... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La nouvelle caserne des pompiers située sur le boulevard des Chenaux à Trois-Rivières a été inaugurée lundi.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les secteurs du nord de Trois-Rivières ont enfin leur caserne de pompiers. La Ville de Trois-Rivières a inauguré lundi ses nouvelles installations construites sur le boulevard des Chenaux au coût de 3,2 millions $.

«C'était important d'adapter le schéma de couverture de risques en fonction de la réalité et du développement», souligne le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, lors de l'inauguration de la nouvelle caserne de pompiers de Trois-Rivières.

Celle-ci abrite 29 pompiers, dont 16 permanents et douze temporaires. De plus, étant située dans le nord de la ville et près de l'aéroport, elle est désignée pour offrir les services d'interventions en matières dangereuses ainsi que pour les opérations aéroportuaires. Ces services devraient être mis en place au cours de la prochaine année.

«L'aéroport est en plein développement et on doit lui donner une certaine protection», ajoute le maire de Trois-Rivières.

Celui-ci rappelle que la construction de cette nouvelle caserne, désignée comme la caserne numéro 1, a été financée par Québec et Ottawa par le biais de la taxe sur l'essence et de la construction du Québec.

Rappelons que l'érection de cette caserne de pompiers était le dernier chaînon de l'application du schéma de couverture de risques. «Elle marque une grande étape dans la mise en place de ce schéma», affirme pour sa part le directeur des opérations incendies de la Sécurité publique de Trois-Rivières, Dany Cloutier.

«Nous avons maintenant répondu à tous nos engagements du schéma de couverture de risques.»

Depuis 2005, le budget d'opération du service de sécurité incendie est passé de 2,5 millions $ à 11,6 millions $. Par ailleurs, depuis l'application de ce schéma imposé par Québec, les dégâts causés par le feu sont moins importants à Trois-Rivières. Les efforts et les investissements ont donc eu des impacts significatifs sur la population, estime le directeur des opérations incendies.

«Les pertes matérielles avant le schéma de couverture de risques étaient environ de 67 $ par habitants. Depuis 2007, la moyenne des pertes matérielles a chuté de 36 %, pour un montant d'environ 43 $ par habitant en 2014 alors que la moyenne québécoise en 2015 se situe à 58 $», explique Dany Cloutier qui insiste sur le fait qu'aucune personne n'a perdu la vie lors d'un incendie depuis quatre ans à Trois-Rivières.

Cette nouvelle caserne située dans le nord de la ville pourrait bien également faire plusieurs heureux chez les résidents de ce secteur. Le conseiller du district des Vieilles-Forges, Jeannot Lemieux, souligne que certains assureurs pourraient accepter de faire baisser les primes en raison d'une plus grande proximité avec une caserne de pompiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer