Près de 1,5 million $ pour la Corporation des événements

La Corporation des événements de Trois-Rivières bénéficiera d'un... (Andréanne Lemire)

Agrandir

La Corporation des événements de Trois-Rivières bénéficiera d'un budget d'envion 1,5 million $ en 2016.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le prix du succès de l'Amphithéâtre Cogeco pour la Ville de Trois-Rivières est de 1,41 million $. C'est la somme que le conseil de ville a décidé d'octroyer, lundi, à la Corporation des événements de Trois-Rivières, qui pilote cette nouvelle infrastructure culturelle, cela afin d'éponger les frais de gestion pour l'année 2016. Une augmentation de 510 000 $ comparativement à l'an dernier.

Rencontré en marge du conseil de ville, le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque assure que cette somme est semblable à celle dépensée l'an dernier. Un million quatre cent mille dollars et des poussières, voilà l'enveloppe dont la Corporation des événements aura besoin pour maintenir le succès enregistré lors de sa première année de fonctionnement.

«C'était 1,5 million $ l'an passé, c'est le même montant cette année», mentionne le maire. Alors pourquoi parle-t-on «d'augmentation» dans l'ordre du jour de la séance du conseil?

«La première année c'était 500 000 $, l'année passée on a fait un budget de démarrage d'un million $, mais considérant ce que ça coûté, on s'est dit que 1,5 million $...», renchérit le directeur général de la Ville, Pierre Desjardins.

Précisément, la Ville de Trois-Rivières a versé 1,75 million $ en 2015 pour assurer les opérations de l'Amphithéâtre, un montant qui incluait la somme non récurrente d'un million $ allouée pour le démarrage de cet équipement culturel. 

«Pour faire ce qu'on a fait comme grille horaire [l'an passé], avec le spectacle du Cirque du Soleil, avec toutes les autres activités, ç'a coûté 1,5 million $», complète le maire. «Maintenant, on sait que l'Amphithéâtre, c'est à peu près 1,5 million $», répète-t-il en assurant que l'an prochain, l'enveloppe publique devrait contenir un montant similaire et non davantage.

Pour la Ville, selon M. Lévesque, l'Amphithéâtre Cogeco est l'infrastructure culturelle la plus rentable pour les citoyens, financièrement parlant. «Dans les équipements culturels, c'est le plus rentable, d'autant plus avec les retombées économiques qu'il génère. Si on commence à comparer, on peut en comparer plein: Boréalis, c'est 900 000 $ de contribution de la Ville. La salle J.-A.-Thompson, qui nous coûte assez cher à administrer, n'a pas les mêmes retombées économiques que l'Amphithéâtre. On finance à peu près 18 % du budget de fonctionnement de l'Amphithéâtre», note Yves Lévesque.

Rappelons qu'en 2016, la Ville de Trois-Rivières remettra à la Corporation des événements, en plus du 1,41 million $ voté lundi sans opposition, 90 000 $ pour les Délices d'automne, 65 000 $ pour Trois-Rivières en blues, 96 400 $ pour les Nuits polaires et 250 000 $ pour l'animation générale au centre-ville.

Au cours des douze prochains moins, la Corporation des événements sera à nouveau présidée par Roger Picard. Les conseillers municipaux qui siégeront au conseil d'administration sont Joan Lefebvre et Daniel Cournoyer.

Guy Daigle... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

Guy Daigle

François Gervais

Changements à l'exécutif

Lundi était jour de budget 2016 à Trois-Rivières, jour de conseil municipal, mais également le jour choisi par la Ville pour effectuer quelques changements au sein de son conseil exécutif et nommer des élus au sein des divers comités de travail.

Ainsi, le conseiller Guy Daigle (district de Laviolette) assumera dorénavant la vice-présidence du comité exécutif, en remplacement d'André Noël. Ginette Bellemare (district de Rigaud) siégera aussi à l'exécutif, tout comme Joan Lefebvre (district des Plateaux) et Marie-Claude Camirand (district de Chavigny).

Également, notons que Pierre A. Dupont (district de Sainte-Marguerite) présidera le Comité consultatif d'urbanisme, Jean-François Aubin (district de Marie-de-l'Incarnation) présidera le Comité de développement social, René Goyette (district de la Madeleine) siégera à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, et André Noël (district du Carmel) présidera la Société de transport de Trois-Rivières et la Corporation pour le développement de l'île Saint-Quentin.

Nouveaux jeux d'eau à Trois-Rivières

Les enfants qui résident à proximité du parc Lionel-Rheault et du parc-école Le P'tit Bonheur, situés respectivement dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine et des Vieilles-Forges, se réjouiront d'apprendre que la Ville y érigera de nouveaux modules de jeux d'eau en 2016.

Lors du conseil de ville de lundi, les élus ont en effet voté un règlement autorisant l'acquisition et l'installation de jeux d'eau, décrétant à cette fin un emprunt de 470 000 $.

«Les jeux d'eau, c'est un investissement qui est très rentable, en bon québécois, on peut dire que c'est in. On se rend compte, aussi, qu'ils attirent les familles», indique le maire Yves Lévesque. 

Ainsi, pour lancer la saison estivale 2016, la population trifluvienne, jeune et moins jeune, pourra profiter des jeux d'eau dans les parcs Terre-des-Loisirs (secteur Saint-Louis-de-France), Roger-Guilbault (secteur Sainte-Marthe), Lambert et Pie-XII (secteur Trois-Rivières), Laviolette (secteur Trois-Rivières-Ouest), le pavillon des Seigneurs (secteur Pointe-du-Lac), et dorénavant le parc Lionel-Rheault et le parc-école Le P'tit Bonheur.

En 2017, le parc du quartier Sainte-Marguerite, situé sur l'avenue des Coopérants, recevra également des jeux d'eau dans son enceinte. «Le secteur se rajeunit et si on veut attirer plus de jeunes familles, il faut avoir ce genre d'installations», note M. Lévesque.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer