Tolérance zéro pour la neige dans la rue sans permis

L'hiver est à nos portes et ces scènes... (Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'hiver est à nos portes et ces scènes reviendront d'ici peu dans la région.

Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les Trifluviens qui jettent leur neige dans la rue sans avoir de permis pour le faire courent le risque de regretter leur négligence.

La Ville de Trois-Rivières adopte une attitude beaucoup plus répressive à la veille de la prochaine saison hivernale en embauchant une firme de sécurité dont les surveillants rapporteront les agissements délinquants à la police. Résultat? Les policiers remettront aux contrevenants un constat d'infraction dès la première offense.

Le plan d'action de la Ville pour l'hiver 2015-2016 vise à augmenter le nombre de permis délivrés aux personnes dont la petitesse du terrain rend impossible le stockage de la neige provenant de leur entrée. Par le biais de cette orientation, on souhaite diminuer le volume de neige à être acheminée dans les différents sites à neige et à traiter tous les contribuables trifluviens sur le même pied.

«Pour construire un site à neige, il en coûterait 15 millions de dollars. On commence à être un peu à l'étroit en terme de capacité de neige dans les sites. Normalement, ce qui tombe dans ta cour est à toi. Il faut être équitable pour les gens qui prennent un permis, alors que leurs voisins n'en prennent pas», a commenté le conseiller municipal Pierre-A. Dupont lors d'une conférence de presse tenue mardi matin à l'hôtel de ville.

La politique du permis de déneigement a été mise en place il y a 11 ans. Quelque 1700 permis ont déjà été délivrés annuellement. Ce nombre a chuté à 1224 en 2014-2015. La réalité des premiers quartiers trifluviens devrait faire en sorte que 2000 permis soient délivrés chaque année.

Quelque 30 plaintes ont été logées l'an dernier par des gens qui observaient le comportement délinquant d'un voisin. Seulement trois ou quatre constats ont été émis, car les gens refusent souvent d'aller jusqu'au bout dans le processus de dépôt de plainte.

La Ville applique ce programme de surveillance en calquant quelque peu sur ce qu'elle fait en période estivale avec sa patrouille de l'eau. Jean-Yves Ouellet, capitaine à la Sécurité publique de Trois-Rivières, précise que les surveillants de l'agence de sécurité seront en quelque sorte les yeux de la police.

«L'ajout de l'agence nous permettra d'être plus efficace. Le but est que les gens se munissent d'un permis et de diminuer la frustration des gens qui ont des permis et qui voient que leurs voisins n'en ont pas.»

Les surveillants vérifieront aussi le comportement des déneigeurs privés. Ceux qui jettent la neige privée dans la rue s'exposent également à des constats d'infraction.

Pour une première infraction, l'amende est de 100 $. L'amende d'une deuxième infraction grimpe à 200 $, alors que toute autre récidive engendrera une amende de 300 $. Selon la Ville, les citoyens seraient mieux de débourser les frais d'un permis au lieu de courir le risque de se faire épingler. Le coût de base d'un permis de déneigement est maintenu à 40 $. Les frais peuvent monter jusqu'à 240 $, dépendamment de la surface de stationnement.

La Ville récolte environ 100 000 $ en revenus de permis à neige. Elle prévoit dépenser 50 000 $ pour le contrat accordée à la firme de sécurité et environ 50 000 $ dans un plan de communication incluant une campagne de publicité.

Le budget accordé au déneigement sera de 11,1 millions de dollars. Quelque 80 % de la tâche continuera d'être effectuée par des entreprises privées.

Pour ce qui est du stationnement de nuit, les citoyens pourront connaître les opérations de déneigement en composant le 819-377-5308 à compter de 17 h ou en s'inscrivant au site stationnementdenuit.ca. Ce service gratuit permet d'acheminer par texto ou courriel les informations concernant les périodes d'interdiction de stationnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer