Sensibilisation à des parcs sans fumée

Dr Sylvie Lacoursière, médecin-conseil au CIUSSS de la... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dr Sylvie Lacoursière, médecin-conseil au CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, et le maire Yves Lévesque entourent les éléves qui ont présenté le projet au conseil municipal: Yango Razakamananifidiny, Jasmine Florent, Aurélie Frénée-Larose, Ophélie Pruneau et Essoninam Banakinao.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'action citoyenne anti-tabagisme de six adolescentes de l'école secondaire des Pionniers a porté ses fruits. À défaut de faire adopter une réglementation officielle, les élèves ont obtenu que des panneaux de sensibilisation soient installés dans les six parcs de secteurs de la Ville de Trois-Rivières pour inciter les usagers à ne pas y fumer. Ces jeunes filles membres de la «Gang allumée» se réjouissent que le conseil municipal ait pris leur proposition en considération.

Rappelons que le sextuor s'était présenté devant les élus municipaux au printemps dernier pour réclamer une réglementation interdisant la cigarette dans les parcs municipaux. «Je ne suis pas l'adepte de la sur-réglementation; je suis plutôt l'adepte de la sensibilisation. On a regardé ce qui se faisait ailleurs, et on a décidé de vous écouter et d'emboîter le pas», a indiqué le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque en présentant l'initiative aux médias lundi, en présence des élèves de troisième secondaire.

En collaboration avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec, des panneaux de sensibilisation ont été installés aux parcs de la Terre-des-Loisirs (district de Saint-Louis-de-France), Roger-Guilbault (district de Saint-Marthe), Martin-Bergeron (district de la Madeleine), Lambert (district des Terrasses), Laviolette (district de Laviolette) et des Seigneurs (district de Pointe-du-Lac).

Les panneaux portent les inscriptions «Sans fumée! Merci de ne pas fumer» accompagnées de formules comme «Je m'amuse. Je respire», «Je cours. Je respire» ou «Je lance. Je respire». Médecin conseil au CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Sylvie Lacoursière a rappelé que le taux de fumeurs dans la population de 12 ans et plus sur le territoire se chiffre à 23 %, et que l'occurrence de l'initiation au tabagisme avant l'âge de 20 ans est plus élevée dans la région que dans le reste du Québec.

«La gang allumée est un mouvement de jeunes de 11 à 17 ans qui veulent sensibiliser leur milieu et l'ensemble de la société aux méfaits du tabac. Partout au Québec, des jeunes se servent de la gang allumée pour influencer l'opinion des citoyens, celle des dirigeants, et même celle des décideurs politiques», a expliqué Aurélie Frénée-Larose, une des membres du groupe de l'école des Pionniers. 

Même si aucune mesure coercitive ne viendra punir l'usage du tabac dans les parcs, Aurélie et ses consoeurs sont tout de même satisfaites du volet sensibilisation qu'elles ont réussi à mettre de l'avant.

Le maire de Trois-Rivières a profité du point de presse de lundi pour annoncer que des panneaux seront aussi installés dans les parcs-écoles de la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer