Étendre la réingénierie aux organismes paramunicipaux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Le maire de Trois-Rivières, était flatté par les propos de la vérificatrice générale au sujet de la réingénierie de l'administration municipale, un projet cher à Yves Lévesque. Andrée Cossette félicite la Ville d'avoir aboli 24 postes permanents, ce qui a engendré des économies de 1,7 million $ en plus de réduire les coûts de système de 600 000 $, tout en affirmant que les organismes paramunicipaux devraient être plus transparents.

«Je félicite la Ville de cette initiative qui lui permet d'en obtenir plus pour son argent. Je lui recommande d'imposer la même discipline à ses organismes paramunicipaux qui utilisent une partie importante de son budget», note la vérificatrice générale. «Nul doute qu'il pourrait en résulter des économies importantes.»

À ce titre, les organismes paramunicipaux (Corporation de développement culturel, Corporation des événements, Île Saint-Quentin, Fondation Trois-Rivières pour un développement durable, Comité du 375e, IDE Trois-Rivières, STTR) ont bénéficié en 2014 de subventions totalisant 14,7 millions $ alors que les organismes bénéficiant de subventions de 100 000 $ et plus ont reçu 4,4 millions $. La vérificatrice affirme dans son rapport que «le peu de reddition de comptes fait aux élus en la matière ne dégage pas le conseil municipal de sa responsabilité de s'assurer de la qualité de la gestion des fonds publics qui leur sont consacrés».

Bien qu'il affirme qu'il est impossible d'appliquer l'ensemble des recommandations de la vérificatrice générale, le maire souligne que depuis 2003, la Ville a répondu positivement à 82 % de celles-ci. «Je suis fier de dire que depuis 2003, nous avons un bon score. On essaie d'atteindre le maximum», a souligné Yves Lévesque. «Nous sommes satisfaits du rapport et nous en prenons acte.»

Le maire ajoute que certaines recommandations manifestées ces dernières années ne peuvent être mises de l'avant en raison de choix budgétaires de la Ville. «Si les recommandations augmentent l'efficacité et engendre des économies, c'est sûr qu'on va les appliquer», soutient Yves Lévesque.

gabriel.delisle@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer