Le parc Pie-XII réaménagé

Sur la photo, on voit, en avant, Jessie... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste)

Agrandir

Sur la photo, on voit, en avant, Jessie Lavergne et en arrière, de gauche à droite, Cynthia Boissel, le maire Yves Lévesque, le conseiller municipal Guy Daigle et la présidente de la Fondation Fusée, Patricia Lavergne.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Cyrenne
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La transformation du parc Pie-XII à Trois-Rivières tire à sa fin. Depuis 2011, près de deux millions de dollars ont été investis afin de moderniser ce lieu public. D'ailleurs, la Ville a procédé, lundi, à l'inauguration d'un nouveau module de jeux à accessibilité universelle. Les installations permettront l'inclusion de tous les jeunes, dont ceux avec des déficiences intellectuelles et à mobilité réduite.

Pas moins de 365 000 $ ont été injectés afin de construire ce nouvel outil de divertissement comprenant une quinzaine de modules dont plusieurs balançoires, deux rétro-excavatrices, un module électronique et un parcours d'hébertisme. Il s'agit de l'investissement le plus important de la Ville en matière d'infrastructure de jeux.

«C'est un des plus grands parcs adaptés au Québec. Le but est de ne pas exclure personne avec ces modules. On ne voulait pas faire un parc à part pour les gens avec un handicap corporel. Cela va favoriser l'intégration de tout le monde. Le but est de favoriser la cohabitation», a mentionné le maire Yves Lévesque.

Un plancher de caoutchouc a été installé sous l'ensemble des infrastructures. L'objectif est de s'assurer de la sécurité de tous les jeunes et de faciliter les déplacements de ceux en fauteuil roulant. Ce nouveau revêtement au sol a été conçu pour survivre aux intempéries de Dame Nature et à l'hiver rigoureux.

Deux partenaires ont remis, au total, 100 000 $ afin de financer l'achat de ces équipements. La Fondation Fusée a donné 85 000 $ pour concrétiser ce projet.

«Le vrai handicap des gens est l'isolement. Les problèmes physiques, on peut vivre avec, les travailler et les améliorer. L'accessibilité, ça c'est difficile. Auparavant, les parcs adaptés étaient à part des autres. À la Fondation Fusée, on veut les intégrer aux autres enfants et apprendre à la société à connaître les gens qui sont différents», affirme Patricia Lavergne, la présidente de la Fondation Fusée. Alimentation Marcotte a aussi versé 15 000 $.

L'ajout de ces modules universels s'inscrit dans la dernière phase de la mise à jour du parc Pie-XII. Il ne reste que l'ancien restaurant à faire disparaître et, déjà, le premier magistrat y voit des opportunités à développer.

«Ce serait un bel endroit pour recevoir des camions-restaurants. Au centre-ville, je ne veux pas puisqu'il y a amplement de restaurants, mais ici, il y a plusieurs personnes qui passent. Investir un million de dollars pour réparer ou construire un nouveau restaurant, ce serait ridicule lorsqu'on peut faire venir des restaurants mobiles. Ces derniers ne nous coûteraient absolument rien et ils pourraient générer des revenus de location», a précisé le maire Lévesque.

Toutefois, aucune démarche concrète n'a encore été amorcée en ce sens.

Au cours des dernières années, les sentiers, les stationnements, la piste cyclable et les accès au parc Pie-XII ont été reconstruits. D'autres sommes ont aussi été injectés aux parcs Laviolette et Lambert, pour les remettre au goût du jour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer