Une caserne à 3,29 M$ pour le nord de la ville

La nouvelle caserne sera située non loin de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La nouvelle caserne sera située non loin de l'Institut secondaire Keranna, sur le boulevard des Chenaux.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Les citoyens du nord de la ville auront bientôt leur nouvelle caserne du Service de sécurité incendie. La Ville a accordé lundi le contrat pour sa construction en bordure du boulevard des Chenaux non loin de l'Institut secondaire Keranna pour la somme de 3,29 millions $, soit près de 850 000 $ de moins que les estimations.

«Nous sommes très contents. Nous avions estimé le projet à 4,126 millions $. Il s'agit donc d'importantes économies», affirme d'emblée le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque. «L'entreprise qui obtient le contrat est de plus une firme de Nicolet. Il s'agit de Construction G. Therrien.»

La Ville avait déjà annoncé en février dernier que la construction du bâtiment serait payée par les retours de la taxe sur l'essence. Rappelons que le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire a refusé de subventionner la construction de cette nouvelle caserne, même si Québec estime qu'il s'agitd'une priorité pour la sécurité de la population. À l'origine, Québec devait payer 25 % des coûts de construction, car ce projet est prévu dans le nouveau schéma de couverture de risque. Le ministère avait toutefois finalement déterminé que le projet n'était pas une priorité.

Devant cette affirmation du ministère des Affaires municipales, la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a affirmé le contraire au maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque. Celui-ci a confié au Nouvelliste avoir eu des discussions avec la ministre qui lui affirmait que cette nouvelle caserne était en effet une priorité. Malgré une nouvelle demande de financement de la part de la Ville, le ministère des Affaires municipales a à nouveau rejeté la requête de Trois-Rivières

Cette nouvelle caserne sera construite afin de respecter l'exigence de la proximité de 8 km avec le secteur des Vieilles-Forges, comme le prévoit le schéma de couverture de risque. Par ailleurs, cela permettra d'assurer la présence lors d'interventions dans ce secteur de 14 pompiers en 10 minutes, alors que l'exigence du ministère de la Sécurité publique est de10 pompiers présents en autant de minutes.

La construction de cette nouvelle caserne doit se terminer l'automne prochain. La Ville indique que plusieurs pompiers temporaires de Trois-Rivières obtiendront des postes réguliers à la suite de la construction. Par ailleurs, le maire rappelle qu'une fois construite, cette nouvelle installation doit mettre fin à l'utilisation des policiers-pompiers.

Un nouveau camion autopompe

Les élus trifluviens ont de plus approuvé des dépenses supplémentaires concernant l'achat d'un camion autopompe pour la nouvelle caserne. La Ville évaluait à l'origine l'achat de l'équipement à 450 000 $, mais celui-ci coûte maintenant 540 000 $.

Or, les évaluations avaient été effectuées, précise la Ville, lorsque le dollar canadien avait une plus grande valeur par rapport à la devise américaine.

«Ce qui coûte le plus cher dans une caserne, c'est l'équipement roulant. Ce sont les camions», précise le maire.

1,8 million $ pour l'aéroport

Dans un autre ordre d'idée, le conseil municipal a accordé lundi soir un contrat de 1,84 million $ pour la «mise aux normes environnementales du système de distribution et de manutention de carburant» à l'aéroport de Trois-Rivières.

«C'est 620 000 $ sous les estimations. Nous avons eu cinq soumissions, alors nous sommes vraiment contents», indique le maire.

Cette «mise aux normes environnementales» doit être réalisée, car les équipements actuels sont désuets. Les réservoirs de carburants ne répondent plus aux normes plus sévères.

«Si nous voulons continuer d'opérer l'aéroport, on doit se mettre aux normes», note le maire quiindique que ces travaux s'inscrivent dans la volonté de développement des installations aéroportuaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer