Trois-Rivières recule sur le règlement sur l'eau

Devant la grogne suscitée par l'interdiction d'avoir recours... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Devant la grogne suscitée par l'interdiction d'avoir recours à des systèmes d'arrosage automatique prévue dans sa modernisation du règlement sur l'eau, la Ville de Trois-Rivières revient sur sa décision.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Devant la grogne suscitée par l'interdiction d'avoir recours à des systèmes d'arrosage automatique prévue dans sa modernisation du règlement sur l'eau, la Ville de Trois-Rivières revient sur sa décision.

«Nous avons eu beaucoup de plaintes et de commentaires sur le nouveau règlement sur l'eau», affirme d'emblée le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, pour justifier le changement de cap. «Nous allons atteindre la même cible, mais nous allons y arriver différemment.»

Le maire avait d'ailleurs été interpellé sur cette question par un citoyen mécontent lors d'une récente séance publique du conseil municipal. Il avait alors répondu qu'une consultation populaire avait été réalisée au sujet du nouveau règlement sur l'eau et que les nouvelles mesures ne semblaient pas poser problème à la population. Devant la grogne de ce citoyen, il avait par contre ajouté que les Trifluviens ont intérêt à participer aux consultations lorsqu'ils en ont l'occasion, afin d'éviter l'imposition de règlements contraignants.

En raison de cette contestation populaire, la Ville a donc décidé qu'il sera maintenant possible d'utiliser des systèmes automatiques durant une heure les jours permis selon le calendrier habituel.

Dans la première mouture du règlement accepté à la fin du mois d'avril, les citoyens ne pouvaient utiliser qu'un système manuel (pistolet ou boyaux) durant deux heures. Cette deuxième technique est toutefois toujours acceptée. Proscrit par le règlement adopté il y a quelques semaines, les systèmes d'irrigation automatique seront de nouveau acceptés.

Les usagers de ce système doivent toutefois avoir une sonde d'humidité, afin d'éviter d'arroser les végétaux si cela n'est pas nécessaire. De plus, il est maintenant permis d'arroser les fleurs en tout temps. «On pouvait laver notre auto n'importe quand, mais pas arroser nos fleurs», indique le maire qui y voyait un illogisme.

Le nouveau règlement concerne la totalité du territoire trifluvien, autant à l'est qu'à l'ouest de la rivière Saint-Maurice.

Adopté en 2015, mais abrogé hier soir par les élus, ce règlement vise à diminuer la consommation d'eau potable.

Demandée par Québec, la diminution de la consommation de l'eau s'inscrit dans la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable de 2011 qui demande aux municipalités de réduire leur consommation de 20 % d'ici 2017. Le maire indique que cette cible est déjà atteinte à Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer