Une cure de 3,7 millions $ à l'église Saint-James

L'église Saint-James et l'ancien couvent des Récollets, devenu... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'église Saint-James et l'ancien couvent des Récollets, devenu presbytère anglican, feront l'objet d'une restauration au cours des prochains mois

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'église Saint-James et l'ancien couvent des Récollets, devenu presbytère anglican après la conquête britannique, vont subir au cours des prochains mois une véritable cure de rajeunissement. La rénovation de l'extérieur, au coût de 3,7 millions $, permettra de donner une vocation artistique et touristique à ces bâtiments du Régime français qui sont parmi les plus anciens de Trois-Rivières.

Martin Veillette, directeur de la Maison de la... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Martin Veillette, directeur de la Maison de la culture, et Nancy Kukovica, la directrice générale de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, à l'intérieur de l'église Saint-James.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

«Il a énormément de potentiel», affirme sans hésitation Nancy Kukovica, la directrice générale de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières qui note que le site a une grande valeur historique et patrimoniale. «On voit la rue des Ursulines se positionner comme une rue patrimoniale et culturelle. Et l'église Saint-James est, avec le couvent des Ursulines, le point de vue le plus important de Trois-Rivières.»

Les travaux de restauration des bâtiments de ce qu'on appelle aujourd'hui le Centre d'art des Récollets-Saint-James devraient débuter en juin pour se poursuivre jusqu'en décembre. Dès la mi-mai, des interventions sur les fondations seront toutefois réalisées. La rénovation de l'intérieur du bâtiment est prévue lors d'une seconde phase. Si la Ville de Trois-Rivières injecte 1,2 million $ dans le projet, le ministère de la Culture et des Communications a accordé de son côté une subvention de2,4 millions $ et la défunte Conférence régionale des élus (CRE) de la Mauricie a contribué à la hauteur de 100 000 $.

«Les bâtiments vont garder leurs aspects extérieurs actuels. Les travaux vont toucher la toiture, le clocher, qui sera démantelé pour réparer sa structure, les portiques, la fenestration et les murs extérieurs», explique Nancy Kukovica qui indique que le lieu est victime d'infiltration d'eau.

«L'objectif des travaux n'est pas de dénaturer les lieux», ajoute Martin Veillette, le directeur de la Maison de la culture de Trois-Rivières.

Par ailleurs, une certaine mise aux normes des bâtiments doit être effectuée. Par exemple, un escalier de secours sera aménagé à l'arrière et un borne fontaine doit être installée.

Durant les travaux, le chantier sera surveillé par des archéologues, car les travailleurs pourraient tomber sur des «surprises». Un inventaire archéologique a d'ailleurs déjà permis de trouver des vestiges devant le presbytère de ce qui serait d'anciennes fondations.

Au coeur du quartier historique de Trois-Rivières, le Centre d'art des Récollets-Saint-James deviendra un lieu de diffusion culturelle. Son emplacement au coeur du quartier historique, très près du parc portuaire et du terminal des navires de croisière, dont leur nombre est en importante croissance à Trois-Rivières, ainsi qu'à quelques centaines de mètres du nouvel Amphithéâtre Cogeco laisse entrevoir de belles possibilités de développement.

Nancy Kukovica souligne que déjà des événements comme le FestiVoix - qui pourrait y offrir des spectacles intimes - la Biennale internationale d'estampe contemporaine ou la Biennale nationale de sculpture contemporaine ont manifesté leur intérêt envers le Centre d'art des Récollets-Saint-James. Par ailleurs, une résidence d'artistes pourrait être aménagée dans le presbytère.

Durant les travaux, la communauté anglicane de Trois-Rivières qui fréquente toujours le lieu de culte devra célébrer les cérémonies à la chapelle des Ursulines.

Partager

À lire aussi

  • Petite église, grande histoire

    Trois-Rivières

    Petite église, grande histoire

    L'évolution complexe de l'église Saint-James et du couvent des Récollets, devenu le presbytère de la communauté anglicane, témoigne de l'histoire du... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer