Trois-Rivières adopte les lampadaires à DEL

Trois-Rivières remplacera les 9321 lampadaires au sodium par... (François Gervais)

Agrandir

Trois-Rivières remplacera les 9321 lampadaires au sodium par des lampadaires à DEL.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les 9321 lampadaires au sodium haute pression présents sur le territoire de Trois-Rivières seront remplacés par des systèmes d'éclairage à diodes électroluminescentes (DEL). Ce projet de près de 3 millions $, dont 550 000 $ sont couverts par une subvention d'Hydro-Québec, permettra à la Ville d'économiser 625 000 $ par année.

Le conseiller municipal du district Sainte-Marguerite, Pierre A.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le conseiller municipal du district Sainte-Marguerite, Pierre A. Dupont, et le coordonnateur électricité à la Ville de Trois-Rivières, Vincent Turgeon, montrent un des lampadaires à DEL qui seront installés sur l'ensemble du territoire trifluvien. 

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

«Nous avons le réflexe maintenant de penser au développement durable», a lancé d'emblée Pierre A. Dupont, conseiller municipal du district Sainte-Marguerite. «La conversion des lampadaires au sodium au DEL permettra de réduire les coûts d'énergie, mais aussi les gaz à effet de serre. Il y aura pour la Ville une économie annuelle de 61 % de sa consommation énergétique.»     

Comme la durée de vie de ces équipements est de loin supérieure aux anciens lampadaires au sodium, la Ville prévoit économiser 150 000 $ annuellement au niveau de l'entretien. Si les globes au sodium doivent être remplacés aux cinq ans, les lampadaires à DEL ont une durée de vie d'au moins 20 ans. C'est du moins ce qu'assure le fabricant, l'entreprise Philips. De plus, la consommation électrique devrait diminuer, permettant des économies de 475 000 $ par année.    

Des équipes des travaux publics de Trois-Rivières ont déjà commencé la conversion des lampadaires. À l'exception de certains secteurs de Cap-de-la-Madeleine et de nouveaux développements, où la conversion a déjà été réalisée, tous les secteurs de la ville seront touchés par ces travaux. 

Vincent Turgeon, coordonnateur électricité à la Ville de Trois-Rivières et ingénieur, explique que les lampadaires à DEL de dernière génération sont plus efficaces que ceux au sodium. Il soutient qu'en plus des économies d'énergie, les lampadaires DEL permettent d'éclairer plus efficacement.

«Avec les lampadaires au sodium, environ 30 à 40 % de la lumière se rend au sol, alors que le reste est perdu, notamment vers le ciel ou en chaleur», a-t-il indiqué en précisant que cela aura comme conséquence de réduire considérablement le halo de lumière jaunâtre qui entoure la ville la nuit. «Il n'y aura aucune lumière [des lampadaires de la Ville] vers le ciel.»

Les automobilistes, les cyclistes et les piétons devraient voir la différence. La visibilité la nuit devrait être améliorée par la lumière blanche du DEL et les couleurs seront également plus définies.   

La Ville de Trois-Rivières a déjà installé des lumières à DEL notamment sur le pont Duplessis, à l'entrée de la Bâtisse industrielle ainsi que sur la porte Pacifique-Duplessis. Les détails architecturaux de cette dernière sont d'ailleurs davantage visibles, maintenant qu'elle est éclairée par DEL. 

L'administration municipale a de plus l'intention de remplacer les ancien système d'éclairage de ces bâtiments par des lumières à DEL. Toutefois, cette volonté devrait se concrétiser lorsque les budgets seront au rendez-vous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer