Trois-Rivières harmonise son règlement sur l'eau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Afin de répondre à la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable, la Ville de Trois-Rivières harmonise son règlement sur l'utilisation de la précieuse ressource. Le fait le plus marquant de la mise à jour du règlement sur l'eau sera l'interdiction pour les citoyens de l'ouest de la rivière Saint-Maurice d'utiliser des systèmes d'arrosage automatique, comme c'est déjà le cas à l'est du cours d'eau. Cette mesure sera donc en vigueur sur l'ensemble du territoire trifluvien à partir du 29 avril prochain.

La Stratégie québécoise d'économie d'eau de 2011 demande aux municipalités de réduire leur consommation de 20 % d'ici 2017. «Cette harmonisation se veut une question d'équité pour tous les citoyens en plus de pratiquer une saine gestion de la ressource», explique Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Les citoyens ne pourront donc plus utiliser de systèmes d'arrosage automatique et devront se rabattre sur des systèmes manuels, à une exception près. «Les propriétaires qui sont déjà munis d'un système d'arrosage de gicleurs automatiques pourront se prévaloir d'un droit acquis et pourront continuer de l'utiliser», précise toutefois M. Toutant qui indique qu'aucun nouveau permis ne sera émis en ce sens par la Ville, car ces systèmes qui partent même lors des jours de pluie entraînent du gaspillage.

«Pour tous les autres citoyens, il sera maintenant essentiel de se conformer à la nouvelle réglementation et d'adopter l'arrosage manuel en utilisant un simple arrosoir ou encore un boyau muni d'une lance ou d'un pistolet.»

Même si des efforts pour réduire la consommation d'eau des Trifluviens ont été réalisées depuis 2009, alors que la consommation à ce moment était de 534 litres d'eau par jour par citoyen, l'administration municipale n'entend pas en rester là.

«Malgré que Trois-Rivières se classe parmi les villes québécoises où la consommation d'eau par habitant est la moins élevée avec une moyenne de consommation quotidienne de 410 litres par citoyen, la Ville considère que la moitié du volume d'eau serait utilisée par pur gaspillage, et non par nécessité», affirme le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Les citoyens doivent adapter leur pratique, car des membres de la patrouille d'arrosage sillonneront les rues de la ville d'ici quelques semaines afin de faire respecter la nouvelle réglementation.

«Selon la nature de l'infraction, un contrevenant est passible d'une amende d'au moins 100 $ et d'au plus 2000 $», soutient Yvan Toutant.

La nouvelle réglementation sur l'eau potable peut être consultée sur le site Internet de la Ville de Trois-Rivières au www.v3r.net.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer