Trois-Rivières étend son programme de contrôle des insectes piqueurs

Les secteurs des Vieilles-Forges et Pointe-du-Lac s'ajoutent cette... (Photo: La Presse)

Agrandir

Les secteurs des Vieilles-Forges et Pointe-du-Lac s'ajoutent cette année au territoire trifluvien couvert par le programme de contrôle des insectes piqueurs.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les résidents des Vieilles-Forges et Pointe-du-Lac devraient voir le nombre de moustiques diminuer cet été. Ces deux secteurs s'ajoutent cette année au territoire trifluvien couvert par le programme de contrôle des insectes piqueurs mis de l'avant en 2008 et dont le coût s'élève maintenant à 1,1 million $ par année.

Le conseil municipal de Trois-Rivières a octroyé lundi à l'entreprise GDG Environnement le contrat pour la gestion de ce programme pour les trois prochaines années. Le montant du contrat s'élève à 3 304 381 $. L'entreprise a la responsabilité de traiter les mares d'eau ainsi que les cours d'eau où les insectes piqueurs sont plus nombreux, soit dans les secteurs Pointe-du-Lac, Trois-Rivières-Ouest, des Vieilles-Forges, Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe-du-Cap. Les citoyens des secteurs concernés devront payer une taxe supplémentaire de 35 $, soit une augmentation de 10 $ par rapport à l'an dernier.

«Les gens vont apprécier la différence. Avec ou sans traitement, c'est le jour et la nuit», affirme d'emblée le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Les résidents des secteur Pointe-du-Lac et des Vieilles-Forges réclamaient auprès de leur conseiller respectif l'élargissement du programme de contrôle des insectes. «C'était un élément qui m'était apporté beaucoup lors de la dernière campagne électorale. S'il y a un district qui aurait dû l'avoir dès le départ, c'est nous. Nous sommes entourés de boisés, de marécages, de rivières et nous avons le lac Saint-Pierre», note François Bélisle, le conseiller de Pointe-du-Lac.

Jeannot Lemieux, le conseiller du district des Vieilles-Forges, abonde dans le même sens. Il soutient que cette décision respecte la volonté des citoyens de son district.

Le coût total de la mesure de contrôle des insectes piqueurs est supérieur cette année, essentiellement en raison de l'ajout de deux secteurs. L'an dernier, alors que l'entreprise ne traitait au larvicide que les secteurs Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe-du-Cap, la Ville avait dû débourser 733 540 $. Si en 2014 la Ville imposait une taxe spéciale de 25 $, il en coûtait 20 $ par citoyens précédemment.

La lutte aux insectes piqueurs s'est amorcée en 2008 à Trois-Rivières. Le secteur Trois-Rivières-Ouest avait été choisi dans le cadre d'un projet pilote pour mettre de l'avant ce programme. Dès 2011, Trois-Rivières a étendu son programme à Saint-Louis-de-France et à Sainte-Marthe-du-Cap, deux secteurs où les moustiques faisaient des ravages.

Ailleurs dans la région, Shawinigan a mené un projet pilote en 2012 dans son secteur Saint-Gérard-des-Laurentides, avant d'étendre le programme l'année suivante sur l'ensemble de son territoire, au coût de 837 000 $. La Ville a toutefois décidé de mettre ce programme sur la glace en décembre dernier lors du dépôt de son budget 2015, afin de contrebalancer la perte de revenus de taxation de 1,8 million $ à la suite des fermetures des usines de Rio Tinto Alcan et de Produits forestiers Résolu.

Yves Lévesque affirme que les municipalités du Québec qui ont décidé de suspendre leur programme de contrôle des insectes piqueurs l'ont regretté. «Lorsque des villes ont retiré ce programme, ç'a causé un tollé. C'est lorsque nous n'avons plus le traitement qu'on se rend compte de son utilité. C'est comme l'eau potable», soutient le maire. «Et les citoyens dépensent beaucoup d'argent avec les produits répulsifs.»

ANNÉE /SECTEURS DESSERVIS /COÛT DU CONTRAT

2015 Pointe-du-Lac, Trois-Rivières-Ouest, des Vieilles-Forges, Saint-Louis de- France et Sainte-Marthe-du-Cap 1 101 460$

2014 Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis de- France et Sainte-Marthe-du-Cap 733 540$

2013 Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis de- France et Sainte-Marthe-du-Cap 727 752$

2012 Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis de- France et Sainte-Marthe-du-Cap 727 752$

2011 Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis de- France et Sainte-Marthe-du-Cap 727 752$

2010 Trois-Rivières-Ouest 168 183$

2009 Trois-Rivières-Ouest 168 183$

2008 Trois-Rivières-Ouest 207 577$

Source: Ville de Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer