L'église Saint-Philippe n'est plus

L'église Saint-Philippe n'existe plus que dans la mémoire... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'église Saint-Philippe n'existe plus que dans la mémoire des Trifluviens.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'église Saint-Philippe fait désormais partie de l'histoire trifluvienne. L'ancien bâtiment religieux qui a été le théâtre de tant de célébrations marquantes pour les fidèles et qui a été au coeur de la vie des résidents du quartier Saint-Philippe n'est plus qu'un amas de débris.

Les pelles mécaniques ont terminé jeudi de démolir la structure de l'église. La façade a été la dernière partie du bâtiment à tomber sous le pic des démolisseurs. Bien que le froid a quelque peu ralenti les travaux de démolition, la Ville de Trois-Rivières s'est dite très satisfaite du déroulement ce ceux-ci. Lorsque l'opération de démolition a débuté, la Ville estimait qu'elle serait terminée au début du mois de mars.

Maintenant que la démolition est complétée, les deux prochaines semaines seront consacrées au nettoyage du site.

«L'entrepreneur doit maintenant ramasser les débris. Nous croyons bien que le travail sera terminé dans deux semaines», a précisé Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Rappelons que la Ville de Trois-Rivières a mandaté l'entreprise CFG Construction d'effectuer la démolition de l'église au coût de 459 727 $. La première étape de la démolition consistait à retirer les imposants clochers de l'église. Alors qu'une grue retenait un câble attaché au clocher, une deuxième grue permettait à un ouvrier dans une nacelle de sectionner ses piliers. Les clochers ont ainsi pu être descendus en toute sécurité.

Par la suite, l'entrepreneur a dû sécuriser l'église pour retirer l'amiante du bâtiment, puis effectuer des tests d'air pour s'assurer qu'il n'y avait plus de trace de cette poussière toxique. Une fois cette délicate opération terminée, la démolition de la structure a pu commencer.

Tout au long de la démolition, de nombreux résidents du quartiers, actuels ou anciens, se sont rendus au «chevet» de l'église pour prendre des photos ou assister aux derniers instants du bâtiment religieux. Plusieurs ont d'ailleurs publié sur les réseau sociaux des photos de l'évolution des travaux, tant cette démolition a marqué les esprits.

La démolition de la structure de l'église Saint-Philippe marque la fin d'une longue saga.

Rappelons que la Ville de Trois-Rivières a dû obtenir une ordonnance de la cour afin de saisir le bâtiment appartenant à Denis Despins, propriétaire d'Excavations Ovila Despins, pour le démolir. Pendant des années, M. Despins n'a pas entrepris les travaux de démolition qu'il devait pourtant réaliser.

Même si la Ville a pris la responsabilité de détruire l'église, la facture des travaux incombe à M. Despins. S'il ne peut payer, une nouvelle bataille juridique est à prévoir, a souligné en décembre dernier le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Précisons de plus que la Ville pourrait tenter de saisir le terrain, d'une valeur d'environ 200 000 $. Par ailleurs, un montant de 180 000 $ avait été réservé à la Ville pour la démolition de l'église.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer