Les conduites d'eau continuent de geler à Trois-Rivières

Près de 70 résidences de Trois-Rivières, dont sur... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Près de 70 résidences de Trois-Rivières, dont sur la rue de Nouë, étaient privées d'eau potable lundi matin en raison des nombreux gels de conduites d'eau.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré ses efforts, la Ville de Trois-Rivières n'arrive pas à avoir l'avantage sur le froid qui s'attaque aux conduites d'eau potable. Lundi matin, pas moins de 70 résidences étaient privées d'eau sur le territoire trifluvien en raison du gel de leur conduite d'eau.

«Nous tentons de le faire le plus vite possible, car notre but est de rétablir le plus rapidement possible l'eau pour les citoyens. Une maison sans eau n'est pas une maison habitable», a lancé lundi après-midi le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant. 

Afin d'accélérer le travail, les cols bleus ont pu mettre la main lundi matin sur des équipements prêtés par la Ville de Bécancour. «Nous avons donc pu mettre une quatrième équipe sur le terrain. Nous voudrions en avoir davantage, mais nous n'avons pas l'équipement nécessaire», a ajouté M. Toutant. 

Si la Ville de Trois-Rivières reçoit normalement une douzaine de demandes par hiver pour dégeler des conduites d'eau potable, elle en a enregistré plus de 200 depuis le début de la saison froide. Une situation exceptionnelle, estiment les autorités municipales. 

Louise Bruneau possède un immeuble à logements dans le quartier Saint-Sacrement, à Trois-Rivières. Elle affirme que ses locataires vivent sans eau depuis ce week-end, une situation pour le moins difficile en cette période de l'année. «Nous avons demandé l'aide de la Ville dimanche matin et nous attendons toujours», a affirmé la dame lundi après-midi en ajoutant que sa coiffeuse a été privée d'eau pendant près de cinq jours. 

«Ce n'est pas de la faute de la Ville, c'est une situation exceptionnelle, mais ce n'est pas drôle pour ceux qui n'ont pas d'eau. Surtout pour les familles qui ont de jeunes enfants», a ajouté la propriétaire qui a appris plus tard dans la journée de lundi qu'une équipe allait passer ce vendredi.    

À la Ville de Trois-Rivières, on assure que les équipes travaillent chaque jour de 7 h 30 à 21 h pour dégeler les conduites d'eau. De plus, les services sont offerts gratuitement, même si la facture devrait globalement dépasser les 100 000 $.  

«Si nous arrivons rapidement à dégeler certaines conduites, d'autres prennent beaucoup plus de temps. Nous devons même utiliser des pelles mécaniques pour excaver le sol afin d'atteindre les conduites. Chaque cas est différent», a noté le porte-parole de la Ville.  

Tous les secteurs de Trois-Rivières semblent touchés par cette «épidémie» qui s'attaque aux conduites d'eau. La Ville conseille de plus aux résidents qui ont fait face à ce problème de laisser couler un filet d'eau jusqu'au début du mois de mai, afin de garantir une circulation d'eau continue pour éviter le gel. 

«Le sol gèle normalement à une profondeur de trois pieds. Or, il est gelé à une profondeur d'environ six pieds cet hiver», a expliqué Yvan Toutant. «C'est exceptionnel.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer