Le P'tit Pub devient le Billie Jean

Place mythique des fêtards depuis plusieurs années et... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Place mythique des fêtards depuis plusieurs années et pilier de la vie nocturne au centre-ville de Trois-Rivières, Le P'tit Pub fera place au bar terrasse Billie Jean dès le mois d'avril.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une institution a fermé discrètement ses portes au centre-ville de Trois-Rivières. Dès le mois d'avril, la boîte à chansons Le P'tit Pub, sise au coin des rues Notre-Dame Centre et des Forges, libérera ses locaux en échange d'un nouvel environnement festif placé sous l'égide du bar terrasse Billie Jean.

Le groupe d'hommes d'affaires qui pilotait la célèbre institution a pris la décision en janvier de se concentrer sur ses autres établissements, entre autres le Temple, le Carlito, le Trèfle, l'Embuscade et l'Archibald.

Selon Guy Lambert, l'un des propriétaires, ce n'est pas la situation actuelle d'un centre-ville placé sous le respirateur artificiel qui justifie la fermeture du P'tit Pub.

«On a choisi de mettre nos énergies ailleurs, tout simplement. Le centre-ville va quand même bien, car j'y ai d'autres commerces, mais à un moment donné, il faut suivre ce que la clientèle veut. Ce que la clientèle veut, c'est quelque chose en périphérie du centre-ville. C'est une des raisons pourquoi nous avons ouvert l'Archibald.»

«Je sens qu'un vent de renouveau souffle sur le centre-ville», estime pour sa part le propriétaire du futur Billie Jean qui ne souhaite pas, pour l'heure, être identifié. «Oui il y a des commerces qui ferment, mais la plupart sont de vieux commerces qui ne se sont pas renouvelés. Les gens ont envie de voir autre chose, d'entendre autre chose, de goûter autre chose. Si les gens sont un peu blasés du centre-ville, c'est peut-être parce que c'est la même chose depuis longtemps», croit-il.

Nom éponyme de la célèbre pièce interprétée pour la première fois par Michael Jackson en 1982 sur son album Thriller, le Billie Jean proposera aux amateurs un nouveau concept dans un environnement rafraîchi et où poutine, tartare et boissons alcoolisées se partageront la table des convives. Déjà présent sur les réseaux sociaux, l'établissement vise à attirer dans son enceinte une clientèle de 25 ans en ajoutant à sa carte d'activités de «la musique top 40 des 30 dernières années».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer