4000 résidences privées d'eau potable dans le secteur Cap-de-la-Madeleine

Voici le secteur touché par l'avis d'ébullition émis... (Ville de Trois-Rivières)

Agrandir

Voici le secteur touché par l'avis d'ébullition émis par la Ville de Trois-Rivières, jeudi matin.

Ville de Trois-Rivières

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Une panne au réservoir des Chenaux oblige la Ville de Trois-Rivières à demander aux citoyens d'une partie du secteur Cap-de-la- Madeleine de faire bouillir leur eau au moins une minute avant de la consommer. Quelque 4000 résidences et commerces sont touchés. Pendant ce temps, la Ville fait face à un nombre effarant de conduites d'eau potable gelées.

Les résidents et commerçants concernés se trouvent dans le périmètre délimité par la rivière Saint-Maurice, la rue De Grandmont, le boulevard Saint-Laurent et la rue Brunelle. Le service de téléphonie ciblée a été enclenché pour prévenir les 4000 propriétés et commerces touchés par cet avis préventif.

Les citoyens doivent faire bouillir l'eau ou utiliser de l'eau embouteillée pour boire, se brosser les dents, faire de la glace ainsi que laver et préparer les aliments. Ils doivent de plus jeter les glaçons, les boissons et les aliments préparés avec l'eau du robinet. Il est possible de se laver, tout en évitant d'avaler de l'eau. De plus, la vaisselle ainsi que les vêtements peuvent être lavés normalement à l'eau tiède ou chaude. Il est toutefois recommandé de bien sécher la vaisselle avant de l'utiliser.  

«La Ville adopte cette mesure suite à une panne au réservoir des Chenaux causée par un problème mécanique survenu tôt hier [jeudi] matin. L'avis préventif est en vigueur jusqu'à nouvel ordre», peut-on lire dans le communiqué de l'avis d'ébullition. La Ville précise également «qu'aucun signe apparent jusqu'à maintenant n'indique la présence de bactéries ou de tout autre matière». 

Deux écoles de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy sont concernées, soit l'école primaire Dollard ainsi que l'école le Point-Tournant. La Ville a demandé aux écoles de bien afficher l'interdiction de consommer l'eau et a recommandé de fermer les valves des fontaines. La Commission scolaire assurait jeudi que les mesures nécessaires ont été prises pour que les élèves ne consomment pas l'eau. «C'est important que l'eau soit coupé pour les enfants», précise le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant. 

Des analyses sont effectuées afin de s'assurer qu'il n'y a pas de bactéries dans l'eau à la suite de l'arrêt du réservoir. «Il faut faire des tests à différents intervalles afin d'être certains que l'eau est potable. Ça peut prendre un, deux ou trois jours», explique Yvan Toutant. «Dès que la situation sera rentrée dans l'ordre, nous allons aviser la population.»

Les citoyens sont invités à suivre l'évolution de la situation dans les médias et sur le site Web municipal (www.v3r.net). Au besoin, ils peuvent aussi communiquer avec le Service aux citoyens de la Ville de Trois-Rivières au (819) 379-3733.

Explosion du nombre de conduites gelées

Les cols bleus de Trois-Rivières font présentement face à une situation sans précédent. Alors qu'ils doivent normalement dégeler une douzaine de conduites d'eau potable par hiver, ceux-ci ont dû répondre à une trentaine de demandes, uniquement jeudi. 

«Depuis deux semaines, c'est entre 15 et 20 en moyenne par jour», souligne Yvan Toutant. «Nous avons trois ou quatre équipes affectées à dégeler les conduites d'eau. Nous évaluons que ça va coûter plus de 100 000 $ à la Ville.» 

L'hiver particulièrement rigoureux est responsable de cette situation. Si le sol gèle environ à une profondeur de trois pieds, celui-ci est actuellement gelé à une profondeur de 6 pieds. «C'est une situation exceptionnelle, pour un hiver exceptionnel.» 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer