Édifice Ameau: le projet d'hôtel-école abandonné

Le projet d'hôtel-école à l'édifice Ameau est abandonné... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Le projet d'hôtel-école à l'édifice Ameau est abandonné faute de partenaires financiers.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors qu'un projet d'hôtel se confirme quelques mètres plus loin, sur la même rue, Fil Action abandonne l'idée de transformer l'édifice Ameau en hôtel-école, faute de partenaires financiers.

Le directeur général du fonds de développement Fil Action, Milder Villegas, a confirmé au Nouvelliste mercredi, que ce projet «n'était plus dans les cartons» de l'organisme qui cherche maintenant une autre vocation pour le premier gratte-ciel trifluvien, cité d'intérêt historique par la Ville. Une firme se penche actuellement là-dessus mais aucune proposition n'a encore été déposée. Tout est donc toujours sur la table: édifice à logements comme édifice à bureaux.Il faudrait une surprise de taille pour que le projet d'hôtel, de loin le plus coûteux, soit réactivé, a confié M. Villegas qui ne peut que constater que depuis quelques mois, «aucune indication n'est venue relancer l'idée», même si c'était le premier choix de l'organisme.

«Est-ce qu'on rénove et on loue? Est-ce qu'on vend? Nous sommes en train de regarder nos options pour voir comment on peut faire avancer le dossier. Nous n'avons pas encore reçu l'étude à cet égard.»

Rappelons qu'en mai dernier, M. Villegas parlait déjà de la préparation d'un plan B, compatible avec une vocation sociale sinon communautaire.

Pour sa part, Jean-François Aubin, président de Vire-Vert, promoteur du projet, ne cachait pas que la réalisation de l'hôtel-école tenait beaucoup à son admissibilité au fonds de diversification économique ainsi qu'à la disponibilité d'autres fonds en provenance du ministère de la Culture.

Or, depuis, aucune nouvelle n'est venue du fonds, confirme M. Villegas et on sait que les mesures d'austérité sont aussi tombées du côté du ministère de la Culture. Enfin, même si le projet d'hôtel-école avait été admissible au fonds de diversification économique, Vire-Vert aurait dû retourner valider l'intérêt de ses partenaires qui eux aussi attendent depuis des années la concrétisation du projet.

Il n'a pas été possible de parler à M. Aubin, mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer