De 16 à 13 conseillers municipaux à Trois-Rivières?

René Goyette confirme qu'avec la densité de population,... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

René Goyette confirme qu'avec la densité de population, le redécoupage impliquerait la suppression d'un district à l'est de la rivière et de deux à l'ouest.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Verra-t-on le conseil municipal de Trois-Rivières passer de 16 à 13 conseillers municipaux dès les élections de novembre 2017? La question se pose plus que jamais depuis qu'une sérieuse réflexion et des démarches ont été entreprises en ce sens depuis le mois de mars dernier par le conseiller municipal et maire suppléant, René Goyette.

Le sujet, qui refait constamment surface dans l'actualité depuis quelques années, semble cette fois sur la voie d'un débat au conseil municipal pour juger de sa pertinence. C'est que la loi, dans l'état actuel, permettrait à la Ville de passer de 16 à14 conseillers sans autorisation du gouvernement. En-deçà de ce chiffre, il faudrait un décret gouvernemental permettant une réduction plus importante du nombre de conseillers. Pour pouvoir arriver à temps aux prochaines élections, le décret devra être demandé avant le printemps 2016.

«Ça vient vite et si on veut le faire, il faut s'y prendre d'avance. Nous avons donc entamé la réflexion et j'ai étudié divers scénarios, jusqu'à 8 conseillers municipaux. Mais il s'est avéré que ce qui était le plus avantageux revenait à réduire le conseil à 13 districts et 13 conseillers», constate René Goyette.

L'avantage réside notamment dans le nombre d'électeurs qui se retrouveraient par district électoral. «Si on descend à un nombre de conseillers plus bas, on se retrouve avec une charge de travail qui impliquerait une disponibilité à temps plein des conseillers municipaux. Or, si on fait ça, on vient d'éliminer la possibilité de voir des jeunes, qui ont aussi un travail à temps plein, se présenter en politique. C'est loin d'être bon pour la représentativité du conseil», estime M. Goyette, qui ajoute que l'objectif derrière cet exercice est aussi celui de réaliser certaines économies dans un contexte de réingénierie à l'hôtel de ville. «On a demandé à tous les départements de se serrer la ceinture, il y a eu des coupures de postes. Les élus doivent faire leur part eux aussi», croit René Goyette, qui estime que des économies allant de 60 000 $ à 100 000 $ pourraient être réalisées de la sorte.

Pourquoi alors ne pas avoir réalisé l'exercice lors des dernières élections? M. Goyette estime que le climat politique n'était pas propice à un tel mouvement. «Avec l'opposition qu'il y avait, ça aurait pu passer pour une manoeuvre politique de vouloir sacrifier des gens, alors que c'est loin d'être le but de l'exercice. On estime que certains conseillers, aux prochaines élections, décideront aussi de prendre leur retraite ou de ne pas se représenter. Le but n'est certainement pas de montrer la porte à qui que ce soit», rappelle M. Goyette.

Les conseillers municipaux ont donc reçu, il y a quelques semaines, la documentation émanant du travail de M. Goyette et ont été invités à l'étudier. Le sujet devrait être ramené autour de la table du conseil en février ou mars pour un débat qui permettra de choisir si le conseil va de l'avant ou non avec ce scénario.

Si la réponse est positive, les démarches seront faites pour obtenir un décret gouvernemental, et le travail de redécoupage des districts pourrait alors commencer. Sans vouloir s'avancer sur des scénarios possibles, René Goyette confirme qu'avec la densité de population, le redécoupage impliquerait la suppression d'un district à l'est de la rivière et de deux à l'ouest. «La hausse de la construction a aussi amené une hausse des électeurs pour certains secteurs. Ce serait l'occasion idéale pour s'assurer d'une meilleure répartition par district», mentionne le maire suppléant.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer